AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Tenebrae Malum réouverture du forum le 26.02.2013 (a) vous pouvez poster (a)
INFORMATIONS : le forum pour sa première intrigue à besoin de nés-moldus merci de bien vouloirs les privilégier (a)
JOYEUX UN MOIS a notre bébé (a) on vous aime (a)

Partagez | .
 

 ∞ AKSEL & GALZRA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Nemesis H. Alwpvyan

PARCHEMINS : 193
ICI DEPUIS : 29/06/2012
BAGUETTE : ∞ bois de pommier a la taille de vingt centimètre au coeur d'un ventricule de dragon.

MessageSujet: ∞ AKSEL & GALZRA.   Ven 1 Mar - 11:39

Le jour où nous cesserons d’aider notre prochain, à ce moment nous aurons perdu notre humanité. je l'ai perdu
fuyez pauvre fou
L
e soleil avait doucement pris place en cette douce matinée, se levant à l'ouest comme chaque matin, se baladant dans le ciel à douce allure laissant les élèves ouvrir leur yeux a ses mouvements doucereux. c'est ainsi que doucement, dans ton lit tu t''étiras de tout ton être, baillant quelques peu à ce réveil. pourtant à peine eu tu mis un pied au sol qu'un sourire s'installa sur ton visage. te tournant vers le dortoir tu remarquas que tes compagnes n'avait pas décider d'ouvrir un œil en cette matinée. haussant les épaules, passant une main dans tes cheveux tu t'avanças rapidement vers ton armoire pour saisir ta tenue. bien entendu tu te laissas rapidement conduire vers la salle de bain où tu laissas l'eau couler durant quelques minutes sur ton corps encore endormie. bien entendu la douche fut rapide, préférant ne croiser personne en cette douce matinée. c'est ainsi que tu enfilas ta tenue de sorcière avant de coiffer tes cheveux dans leur longueur pour les laisser onduler le long de ton dos. parfait. un sourire satisfait s'installa sur tes lèvres, alors que tu quittais la salle d'eau pour te rendre à ce repas matinal qui n'avait jamais eu grâce à tes yeux. tu n'étais pas vraiment de ces filles à passer une heure entière assise à une table pour déguster des mets plus raffinés les uns que les autres. non. du genre à t'asseoir, boire un verre de jus de citrouille chauffé préalablement avant de t'éclipser furtivement hors de la salle pour trouver la salle commune et t'y prélasser alors que personne n'était là. c'est ainsi que tu te dépêchas de passer les couloirs de la forteresse pour passer la porte de la salle sofia encore vide à cette heure matinal. là tu observas assez rapidement l'assemblée pour ne pas devoir t'arrêter à chaque coin de table pour devoir les saluer. heureusement pour toi, tes connaissances avaient le sommeil lourd et tu allais pouvoir déjeuner sans interruption. alors passant rapidement prêt de la table de ta maison tu saisis un grand calice pour le remplir d'un jus orange avant de t'avançais sans aucun regard vers la terrasse. tu le savais la terrasse était un endroit peut apprécier par les élèves de durmstrang de bon matin, préférant la chaleur des quelques feux de cheminée allumée dans la salle principal. pourtant à ta grande surprise, ce matin-là, alors que le soleil tentait de réchauffer quelques élèves, la terrasse avait un gout de grande réception. beaucoup d'élèves avaient préféré prendre place à l'extérieur, pour ton plus grand malheur. alors soupirant, tu cherchas un coin libre où tu pourrais profiter tranquillement de ton calice. c'est ainsi que tu trouvas une table isolé, après quelque salutation polie et enjoué. pourtant trouver cette table te donnas comme un air de victoire. seule, là laissant le jus de citrouille fumant coulant le long de ta gorge pour te réchauffer quelques peu l'échine. te réchauffant dans l'air glaciale, tu fis rapidement rendu à l'état de glace quand il passa la porte. lui. Aksel Sergueï Matveïev, un véritable abrutit. tu le détestais, hautain et sûr de lui, toujours à tenter de te courtiser de manière pitoyable et incertaine. un de ces élèves passant pour un gnome des champs quand il commençait à faire l'idiot. alors tu soupiras, baissant la tête, espérant que caché derrière cette foule il ne pose pas son regard sur toi.


made by pandora.

-------------------
undercontruction


Dernière édition par Galzra Er. Wynford le Ven 1 Mar - 13:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aksel S. Matveïev

PARCHEMINS : 63
ICI DEPUIS : 27/02/2013

MessageSujet: Re: ∞ AKSEL & GALZRA.   Ven 1 Mar - 12:41

Galzra & Aksel
« C'est dans la bêtise qu'un homme peut exprimer tout son génie »

Tic, tac, tic, tac, tic, tic, driiiiiiing zboingzbaff... zboingzbaff ?! Oui c'est le bruit du réveil qui tombe et s'écrase par terre. Un bruit bien plus mélodieux que le dring strident qui vient de réveiller le dortoir. Des regard endormis, presque haineux se tourne vers le propriétaire de l'engin. Pourquoi diable avoir fait entrer un tel objet dans Durmstrang ? Ce n'est pas comme si il était utile. Aksel Sergueï Matveïev, connu pour ses idées farfelue, ses humeurs moqueuse, et son caractère indolent. Le jeune homme sort de son lit, observe la machine par terre, complètement disloquer. Lui envoyer un sortilège pour l'arrêter n'était peut être pas une bonne idée... Le brun sortit lentement du lit, s'étirant paresseusement et étouffant un bâillement. Hier soir son cerveau avait jouer à la loterie, qui allait-il embêter demain ? La jolie Kyra, sa chère et adorée Anthanasia, ou bien l'adorable Galzra ? C'était sur la dernière que son choix c'était arrêté, et son cerveau avait commencer à concocter un projet à la hauteur de son génie en matière d'embêtement. Cependant cela nécessitait un peu de préparation, aussi, ravie de trouver là une occasion d'user de ce réveil moldu, avait-il entreprit de se lever aux horreurs, euh aurores. Tout d'abord il avait prit la direction des cuisines, prenant à part deux elfes de maison il commanda un énorme moka, insistant sur l'importance du gâteau. « - J'aimerais qu'il soit le plus gros possible, naturellement faites au mieux avec le temps que vous avez. ». Bon maintenant direction la salle des potions. Ce n'était pas vraiment une potion que le jeune homme voulait réaliser, plus une petite expérience qu'il avait déjà effectué avec son complice de toujours : Alekseï. Il mélangea quelques ingrédient, et finit par obtenir un substance violette possédant une délicate odeur florale. Il savait bien qu'en remplaçant les yeux de scarabée par autre chose on changeait l'odeur ! Quel effet cela pourrait-il avoir avec des œufs de tritons avarié ? A méditer pour le prochain cours de potion ! Bon il manquait deux ou trois petit trucs, prenant son courage à deux mains il s'emmitoufla dans sa cape en fourrure, et prit la direction du parc. Un soleil timide se levait sur le château, remplaçant l'aube grise par une journée froide mais radieuse. Le jeune homme s'aventura un peu plus loin dans le parc, et finit par tomber sur ce qu'il cherchait : un terrier de gnome. Il en appâta quelques uns avec des friandises, et après un petit imperium les rendit aussi docile que des agneaux. Il répartie avec son butin aux allures de pomme de terre mutantes vers le château où il entreprit de greffer des fausse ailes aux hideuse créatures. Dernière étape, un poème. Il fallait que son imagination travaille, qu'il se surpasse, ce serait le clou de son petit show matinal. Une bonne mise en scène sans un texte digne de ce nom ne valait rien du tout. L'inspiration lui vint au bout de plusieurs minutes. Reprenant le chemin des cuisines, il récupéra son énorme gâteau, et n'oublia pas de remercier les elfes de maison. Il observa les gnomes qui était toujours aussi calme. Les gnomes... Sa marque de fabrique, il n'y pouvait rien si il les adorait. Ces petites bêtes si stupide, si moche, et pourtant si attachante. Les ailes ne les avait en rien amélioré, ils étaient même pire qu'avant. Il équipa chacun de ses ''cupidons'' d'un panier emplit de pétale de rose, et de cœur en papier. Là, c'était parfait. Un coup d’œil au soleil, c'était bientôt l'heure. Alekseï devait lui envoyer un signal quand Galzra serait levée... Aksel se mit donc à compter les minutes. Finalement un parchemin volant tomba à ses pieds : Go ! Go ! Go!. Un franc sourire étira les fines lèvres du brun, et ses yeux bleu s'emplir d'une flamme joyeuse. Il était temps ! Il se tourna vers ses cupi-gnomes, et donna ses instruction : dés qu'il réciterait le poème ils devraient lancer des cœurs et des pétales. Il pointa sur eux sa baguette magique : « - levicorpus! », aussitôt les ignobles créatures se mirent à léviter, puis se fut le tour du gâteau qui s'éleva de plusieurs centimètres devant le jeune homme. Ainsi paré, il prit la direction de la salle sofia. Galzra n'y était pas, mais quelques regards curieux et amusé se retournèrent sur son passage, bon... voyons-voire la terrasse. Un franc sourire illumina son visage. Il laissa tombée la fiole de potion, et une légère fumée violette envahit la terrasse, dégageant à son passage une douce odeur sucré. Finalement il se mit à déclamer sur l'air de l'hymne russe un poème des plus... douteux, accompagné aux passage d'un déluge de pétale et de cœur de papier, qui était jeté d'une manière des plus aléatoire autours de lui :

« - Oh toi, déesse de neige, de glace, et des lumineuse blancheur,
Toi qui chaque jours ravie mon cœur,
Accepte ma belle cet humble présent,
Qui, j'espère, aurait plus de saveur qu'un calamar géant,
Bien que j'avoue n'y avoir jamais goûter,
J'espère en toute honnêteté,
Qu'à travers mon poème tu ne trouvera,
Que l'amour sincère et mièvre que j'ai pour toi.
Prend donc une bouché de ce gâteau,
Qui, j'en suis sûr, est aussi bon que beau.
J'aurais bien ajouté dans ce poème un peu de publicité,
Pour la pâtisserie où j'aurais put le trouver,
Mais tu devras de ça te contenter
Et les elfes de maison remercier!
 »

De légers sourire était maintenant sur tout les visage. Aksel chantait terriblement faux, exagérant chacun de ses propos, et les gnomes maladroit ne semblait jamais venir à bout de leur projectile. Ces derniers avait d'ailleurs commencer une furieuse bataille au fur et à mesure que l'imperium se dissipait, augmentant encore un peu le ridicule de la scène.

© Chieuze




-------------------


dis-toi juste que je suis un cas désespéré...
Why does it feel so good but hurt so bad...Oh oh oh...My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then you pull me back...Oh oh oh...I swear you're giving me a heart attack. Troublemaker!

by petite souris.


Dernière édition par Aksel S. Matveïev le Dim 3 Mar - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nemesis H. Alwpvyan

PARCHEMINS : 193
ICI DEPUIS : 29/06/2012
BAGUETTE : ∞ bois de pommier a la taille de vingt centimètre au coeur d'un ventricule de dragon.

MessageSujet: Re: ∞ AKSEL & GALZRA.   Ven 1 Mar - 13:38

Le jour où nous cesserons d’aider notre prochain, à ce moment nous aurons perdu notre humanité. je l'ai perdu
fuyez pauvre fou
M
alheur. voilà le seul mot qui te vint à l'esprit quand il débarqua sur la terrasse. encore une fois il avait l'air idiot tentant de se faire remarquer pas ses fantaisies idiotes. là debout devant l'assemblée, accompagné de gnome ailés pathétique situation qui tu le savais allé surement faire à nouveau faire connaitre ton prénom. tu soupiras alors tentant de te noyer dans ton calice espérant échappé à ses délices. pourtant il avait l'intention de te ridiculiser encore et toujours devant une assemblée. tu n'avais jamais compris pourquoi il s'amuser de tout cela, pourquoi il s'acharnait ainsi sur ta personne à tenter de te rendre dingue. tu le savais aucun sentiment ne pouvait se cacher sous ce spectacle des plus mal tourné. alors la tête dans ta boisson tu entendis alors des pas et des ailes venir en ta direction. il était impossible de le nier il venait pour te ridiculiser. alors tu soupiras encore levant les yeux aux ciels avant de les poser sur le jeune homme debout non loin de toi suivie de ses gnomes jetant dans les airs pétales et autre papier aux couleurs nauséabondes. de plus en plus pitoyable. alors levant un sourcil tu attendais sa sérénade habituelle, ses mots a la con qui allait te taillader les oreilles. - « Oh toi, déesse de neige, de glace, et des lumineuses blancheurs, Toi qui chaque jours ravie mon cœur, Accepte ma belle cet humble présent, Qui, j'espère, aurait plus de saveur qu'un calamar géant, Bien que j'avoue n'y avoir jamais goûté, J'espère en toute honnêteté, Qu'à travers mon poème tu ne trouveras, Que l'amour sincère et mièvre que j'ai pour toi. Prend donc une bouché de ce gâteau, Qui, j'en suis sûr, est aussi bon que beau. J'aurais bien ajouté dans ce poème un peu de publicité, Pour la pâtisserie où j'aurais pu le trouver, Mais tu devras de ça te contenter Et les elfes de maison remercier! » voilà qu'il se m'était à chanter sur l'hymne russe qu'il laisser chaque mot s'installer dans l'ambiance hivernale. mauvais acteur en plus d'être détestable, tu venais de subir le pire instant de toute ta vie. alors tu soupiras encore te laissant tomber contre le dossier de la chaise pour croiser tes bras sur ta poitrine. tes cheveux d'un blanc neigeux se mêlèrent doucement au vent te donnant un air sévère. tu laissas alors ton regard passer sur son corps puis sur les patates volantes autours de lui balançant frénétiquement et inlassablement des fioritures inutiles. alors décroisant les bras tu passas une main dans tes cheveux, regardant un de ces cupi-gnomes déposer devant toi un gâteau imposant comme cadeau. là tu leva à nouveau un sourcil avant de tourner ta tête vers les alentours en appelant à l'aide le premier passant. pourtant ils avaient tous l'air amusé de la situation, souriant rigolant attendant une réponse. pourtant tu détournas la tête soupirant encore avant de reprendre le calice pour le mener à ta bouche et boire une gorgée du jus de citrouille. quand tu eus enfin reposer la coupole, tu releva ton regard vers cet abrutit désirant t'humilier. c'est ainsi que tu repassas une main dans ta longue chevelure avant de te mettre à sourire de manière tyrannique et détestable. - « encore une tentative veine te faisant passer pour le premier des idiots félicitation Matveïev. maintenant fait demi-tour rentre avec ton élevage et laisse-moi tranquille » lanças tu avant de lever un sourcil accusateur espérant lui faire comprendre que la surprise n'était aucunement agréable. ainsi pour insister sur cette optique tu donnas un petit coup sec dans le pied de la table qui fit chuter le gâteau à terre le laissant dans un état immangeable. quelques exaspérations se firent entendre, d'autre se mirent à rire a ta réponse si peu agréable. tu n'aimais aucunement ses manières toujours à chercher a être agréable en étant insupportable. il avait le don de t’exaspérer et de faire ressortir en toi tout le mauvais. il était horriblement collant, continuant à chaque fois n’arrêtant jamais, ne comprenant aucunement que chaque tentatives serait veine. il était comme cela avec beaucoup de monde, kyra, ta meilleure amie avait souvent subit ces moqueries. pourtant il devait être plus imaginatif pour toi, faisant croire à tout le monde son amour fou. pourtant tu le savais tout cela n'était que mise en scène. - « bon tu dégage ?! » ajoutas tu espérant qu'il t'écoute enfin et qu'il te laisse tranquille !

made by pandora.

-------------------
undercontruction
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aksel S. Matveïev

PARCHEMINS : 63
ICI DEPUIS : 27/02/2013

MessageSujet: Re: ∞ AKSEL & GALZRA.   Dim 3 Mar - 14:35

Galzra & Aksel
« C'est dans la bêtise qu'un homme peut exprimer tout son génie »

Quelques sourires se dessinèrent sur les visages des élèves, d'être ainsi le centre de l'attention n'était pas pour déplaire au jeune homme. Les cupi-gnomes était maintenant totalement hors de contrôle, lançant des projectile sur le reste de l'assemblée. Fort heureusement le sortilège les maintenaient toujours en lévitation, évitant ainsi qu'ils sèment un réel chaos sur la terrasse. Il regarda la demoiselle aux yeux claire, ses cheveux d'un blond neigeux volait derrière elle. Il quitta un moment son attitude provocante pour lui adresser un véritable sourire. Cela ne dura que quelques secondes, il s'étira doucement sur son visage, remplaçant la lueur moqueuse de son regard par une affection un peu plus réelle. Néanmoins ça ne resta qu'un échange fugace et, rapidement, Aksel reprit son attitude habituelle. Fier, amusé, provocant. Du coin de l’œil il vit certains de ses amis qui observaient la scène, la plus part avait déjà prit les paris. La belle Gal allait-elle l'ignorer ? Lui jeter le gâteau à la figure ? En manger un part ? Finalement le chef d’œuvre de crème atterrit par terre, sous le regard un peu contrit d'Aksel : « - Ce n'est pas très gentil, jolie Galzra, et peu respectueux du mal que ce sont donné les cuisiniers... » Ces dernières paroles n'avaient pas été prononcer fort, tout juste un chuchotement déçu. Il ne s'attendait pas à ce que la gâteau atterrisse par terre, et ça le peinait un peu. Il se fichait de passer pour un idiot, après tout la plus part des personnes savaient parfaitement qu'il n'y avait là que de l'amusement, en revanche voire le sort réservé à la pâtisserie l'embêtait. Il prit une chaise, la retourna et s'installa en face de la jolie blonde. D'un geste il fit léviter un service à thé jusqu'à lui, et se servit une tasse d'un liquide fumé au fort arôme d'agrume. Un thé russe, noir, fort, parfumé, une boisson qu'il affectionnait particulièrement de bon matin. Il prit une gorgée, peu enclin à laisser la demoiselle seule. Autours de lui les rires se poursuivaient, et quelques commentaires se faisaient entendre à mi-voix. Certes, la jolie blonde était moquée par les autres élèves, d'un autre côté si elle était entrée dans son jeu le reste de l'école se serait lassé... lui aussi d'ailleurs. « - Si vous retourniez à votre petit déjeuner mesdames et messieurs? » La foule se tût un moment, Aksel avait un sourire doux, trop doux... Un sourire qui témoignait qu'il allait mordre le premier qui n’obérait pas à sa consigne. Quand le calme fut fait, il congédia ses gnomes d'un coup de baguette, avant de se servir un peu de saumon fumé, et en blinis. « - Non  » finit-il par répondre « - Non, je ne dégage pas. Tu ne manges pas beaucoup, jolie Galzra, fait attention où bientôt ton jolie teint de porcelaine deviendra d'un blanc de craie. Si le premier te va bien, le second risque de te donner un air maladif. » Il lui souriait calmement, dévoilant quelques dents d'un blanc éclatant, au fond de ses prunelles bleu brillait toujours une vague lueur amusée, signe qu'il pouvait à tout moment redevenir l'Aksel insupportable qui prenait un malin plaisir à mener la vie dure à ses congénères. Il observait discrètement la jeune femme, ses longs cheveux dansait un peu dans le vent, et ses yeux d'un magnifique gris-bleu, lui évoquait deux dragons sur le point d'exploser. C'était amusant comment, même en colère, on ne pouvait lui enlever cet apparente candeur qui la rendait si attachante. « - Tu sais que tu as de beaux yeux? » En disant cela il s'était légèrement penché en avant, mêlant un instant les deux regards d'azur. Il y avait tant de colère en la jeune femme que c'en était presque palpable, un vrais volcans qui se donnait des allures de glacier. Un nouveau sourire traversa le visage du jeune homme, laissant clairement transparaître son amusement face à la situation.

© Chieuze




-------------------


dis-toi juste que je suis un cas désespéré...
Why does it feel so good but hurt so bad...Oh oh oh...My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then you pull me back...Oh oh oh...I swear you're giving me a heart attack. Troublemaker!

by petite souris.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nemesis H. Alwpvyan

PARCHEMINS : 193
ICI DEPUIS : 29/06/2012
BAGUETTE : ∞ bois de pommier a la taille de vingt centimètre au coeur d'un ventricule de dragon.

MessageSujet: Re: ∞ AKSEL & GALZRA.   Dim 3 Mar - 20:58

Le jour où nous cesserons d’aider notre prochain, à ce moment nous aurons perdu notre humanité. je l'ai perdu
fuyez pauvre fou
I
nstant de longue solitude quand tout les regards se posent sur toi dans l'espoir que tout cette comédie prenne fin dans un happy end réjouit. encore une fois il avait trouvé le moyen de te ridiculiser devant une assemblée conjuguée d'élève curieux et intéressés. comique de situation faisant rire une assemblée de gens n'ayant toujours pas comprit l'idiotie profonde de ce garçon en quête de reconnaissance. encore un fois il avait mis tout en œuvre pour s'amuser de toi, pour que les regards se posent sur ton visage et attendent avec un sourire moqueur la chute en cette heure. c'est alors que tu avais décidé de mettre rapidement fin cette scène en laissant un pied taper au pied de cette table pour laisser dégringoler en cascade les couches de ce gâteau que tu trouverais surement immangeable. c'est ainsi que le regard si moqueur fut déçus de ce geste en sa défaveur. bien entendu il ne tarda pas à laisser échapper dans un chuchotement presque inaudible des mots juste pour la frime. - « Ce n'est pas très gentil, jolie Galzra, et peu respectueux du mal que ce sont donné les cuisiniers... » c'est ainsi qu'il avait rapidement tourner son attention sur la pauvre pâtisserie ayant fini à terre. là tu levas un sourcil presque moqueur pour lui répondre de cet acte accusateur. pourtant cette manière de le faire fuir ne lui donna que désir. alors prenant une chaise non loin de là il la retourna pour s'y installer confortablement face à toi. là levant sa baguette il vola a une table proche un service à thé au saveur orangé. là laissant la tasse et la bouilloire se poser il en prit une et la remplie pour quelques gorgées. bien entendu tu observais chacun de ses gestes attendant une nouvelle bavure. pourtant il ne fit rien de plus que déjeuner en tout tranquillité sans même se soucier de cette compagnie que tu lui offrais. alors après quelques seconde il leva alors le regard vers l'assemblée attendant une nouvelle farce enjoué. pourtant d'un geste il leur avoua que le spectacle avait pris fin. - « Si vous retourniez à votre petit déjeuner mesdames et messieurs? » laissas-t-il entendre d'un sourire des plus diabolique comme menaçant le premier être trop curieux de lui couper toute envie. c'est ainsi que beaucoup soupirèrent, comme espérant une suite à cette mascarade athlétique. ainsi cupi-gnome et ménestrel avait laissé tomber la mise en scène. c'est ainsi que beaucoup retournèrent à leur occupation oubliant presque cette interventions, d'autre par contre laissèrent un œil curieux se balader à votre table, comme espérant y trouver de nouveau potin avec lesquels s'amuser. c'est ainsi que son attention revint rapidement à toi, toujours aussi enjoué de l'avoir prêt de toi. soupirant à nouveau laissant tes mains passer par moment dans ta chevelure tu attendais la suite des événements. oui. aksel n'était pas le genre de garçon à créer une mise en scène pour simplement s'installer en face de toi et discuter. loin de là. non, il était ce genre de garçon à s'accrocher tel un morpion. s’accrochant à vous jusqu'à vous rendre malade, à vous gratter la peau et a ce marrer de vous voir d'une humeur aussi désagréable. c'est ainsi que tu soupiras presque par dépit espérant qu'il dégage de ton espace vital. pourtant accroché à toi il avait bien l'intention et l'invention de pourrir ta matinée par des phrase et des habitudes désagréable. - « Non, je ne dégage pas. Tu ne manges pas beaucoup, jolie Galzra, fait attention où bientôt ton jolie teint de porcelaine deviendra d'un blanc de craie. Si le premier te va bien, le second risque de te donner un air maladif. » encore une phrase inutiles venant s'immiscer dans une conversation à sens unique. que pouvait-il bien en avoir à foutre que tu manges ou non ?! peut-être qu'en ne te nourrissant guère tu métrais fin à cette misère. c'est ainsi qu'il se mit à sourire bêtement comme pour t'informer que s'il le désirait il rendrait ta journée encore pire que cette douce matinée. alors laissant sa compagnie tu tournas le regard vers le lointain. là le soleil laisser ses rayons caresser ton visage, laissant la brise matinal caresser ton rivage. d'une couleur de neige te fondant presque dans ce décors doucement hivernal. c'est alors qu'un mouvement de sa par te fit détourner ton visage, se penchant doucement vers toi il laissa ses pupilles trouver les tiennes et se fondre doucement en toi. laissant ton regard se noyer doucement dans le sien tu laissas tes dents venir mordiller ta lèvres inférieurs avec insistance. non sous le charme cherchant juste à jouer par moment avec son subconscient. - « Tu sais que tu as de beaux yeux? » détestable phrase venant simplement tenter de te perturber dans ta colère naissante. c'est ainsi que tu soupiras avant de déplacer ton calice de jus de citrouille sur le côté. c'est ainsi que tu te penchas alors toi aussi vers lui rompant la distance qui vous séparez. alors si proche de lui tu laissas ton regard d'un bleu gris transpercer le sien avec délicatesse et rage comme cherchant en lui toute forme de dérapage. il voulait jouer avec toi ?! pourtant ses règles ne te convenais en aucun cas alors tu avais envie de changer un peu la nature du jeu. c'est ainsi que penché vers lui tu laissas ton souffle se mêler au sien. c'est ainsi que provocatrice tu laissas dans un murmure échapper quelques mots - « ma santé ne te concerne en aucun cas matveïev. surtout que la tienne sera surement plus en danger que la mienne après cette conversation incertaine » c'est ainsi que tu te mordis la lèvres inférieur avant de te laisser tomber an arrière dans cette chaise. là tu repris le calice le remplissant à nouveau de ton liquide. jus de citrouille. alors laissant le silence s'installer tu tournas la tête vers le paysage alentour. menant alors le vase à tes lèvres tu bus la moitié de ton verre d'une traite. reposant alors le verre a table tu te léchas la lèvre supérieur pour ne laisser aucune goutte fuir. alors reprenant le contrôle du regard de ton compagnon, passant une main dans tes long cheveux blanc tu ajoutas - « ce n'est pas avec des compliments de ce genre que tu trouveras grâce entre mes bras. je te pensais plus imaginatif que cela ! » un sourire malicieux vint se poser sur tes lèvres avant de croiser les bras sur ta poitrine attendant une réponse une réaction.

made by pandora.

-------------------
undercontruction
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Aksel S. Matveïev

PARCHEMINS : 63
ICI DEPUIS : 27/02/2013

MessageSujet: Re: ∞ AKSEL & GALZRA.   Jeu 7 Mar - 21:54

Galzra & Aksel
« C'est dans la bêtise qu'un homme peut exprimer tout son génie »

C'était sûrement quelque chose de trop facile que de venir embêter une jeune fille de bon matin. Une action gratuite et amusante qui permettait de bien démarrer la journée. Le genre de chose qu'on pouvait aisément reprocher à Aksel par la suite, mais dont le jeune homme raffolait. Il ferma un instant ses deux pupille bleu pour savourer l'arôme acidulé de son thé. Il aimait la colère de la jeune femme, c'était plus fort que lui, il fallait en permanence qu'il la provoque... D'un autre côté il n'aurait probablement pas accepté que quelqu'un lui fasse injustement du mal. underco'

© Chieuze




-------------------


dis-toi juste que je suis un cas désespéré...
Why does it feel so good but hurt so bad...Oh oh oh...My mind keeps saying run as fast as you can. I say I'm done but then you pull me back...Oh oh oh...I swear you're giving me a heart attack. Troublemaker!

by petite souris.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ∞ AKSEL & GALZRA.   

Revenir en haut Aller en bas
 

∞ AKSEL & GALZRA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae Malum :: Durmstrang. :: Rez-de-Chaussée. :: la salle sofia :: terrasse-
Les liens à ne pas manquer.
le Tumblr de WOF
notre INTRIGUE n°1