AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Tenebrae Malum réouverture du forum le 26.02.2013 (a) vous pouvez poster (a)
INFORMATIONS : le forum pour sa première intrigue à besoin de nés-moldus merci de bien vouloirs les privilégier (a)
JOYEUX UN MOIS a notre bébé (a) on vous aime (a)

Partagez | .
 

 ∞ ASEN & GALZRA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Nemesis H. Alwpvyan

PARCHEMINS : 193
ICI DEPUIS : 29/06/2012
BAGUETTE : ∞ bois de pommier a la taille de vingt centimètre au coeur d'un ventricule de dragon.

MessageSujet: ∞ ASEN & GALZRA.   Sam 2 Mar - 15:49

Sur cette terre ancestral que mes pieds ont foulés c'est sur un piédestal que je t'avais posé on ne fait que passer Sur cette vielle terre il manque parfois un rien et tout devient enfer
cours secret
L
ongue est dure matinée s'étant déroulé en cette douce journée. tu t’étais levé comme à ton habitude du bon pied, pourtant un certain élève avait décider de gâcher ton déjeuné. amusé de la situation il avait encore tenter de te courtiser de manière désintéressé, juste pour t'humilier. bien entendu tout cette mise en scène t'avais littéralement dérangé et tu avais fini ta matinée dans un état complétement désespéré. c'est ainsi que quand il avait fini sa mise en scène tu avais pris la direction d'une autre scène pour t'y reposer l'esprit et oublier cette catastrophe si dérangeante. c'est ainsi que durant une petite heure tu avais pris place au sein de la bibliothèque pour laisser ton esprit vagabonder entre les pages fraichement dépoussiéré de livres au couvertures dépareillés. après une bonne heure à bouquinés tu t'étais rendu dans ta salle commune pour t'y relaxer avant de retourner dans la salle sofia pour y manger. bien entendu beaucoup d'élèves avaient posé leur regard curieux sur toi, espérant te voir passer les portes de la salle sofia au bras de ce comique matinal. bien entendu ce ne fut en aucun cas le cas. tu te laissas alors tomber sur une chaise aux côtés d'amis avec qui tu te mis à discuter des futurs cours à venir. la rentrée avaient offert des emplois du temps divers et varier qui avait su attisé beaucoup de curiosités. après une longue discutions autour de matière diverses et varier tu laissas cette agréable compagnie pour un cours de droit magique. assise au premier rang tu avais écouté avec attention chaque règle de droit avant de te laisser submergé par une attention tout autre. là devant toi les bougies de la salle c'étaient doucement misent à danser dans un mouvement si intéressant qu'il t'enleva toute envie d'étudier. là devant toi se balançant de droite à gauche de gauche à droite comme si leur mouvement avait été créer de toute pièce. c'est ainsi que tu avais laissé ta plume tomber sur le coin de ton bureau pour d'un geste du doigt suivre ce mouvement des plus attrayant. bizarrement et surement pure création de ton imagination les flemmes se mirent doucement à valser ensembles, créer avec ton doigt une nouvelle chorégraphie des plus amusante. obnubilé par cette vision tu en oublias presque le contexte de la situation. c'est ainsi que quand la cloche retentit tu te rendis compte que tu avais passé une bonne demie heure à jouer avec le feu. c'est ainsi que tu rangeas tes affaires avant de sortir de la salle soucieuse de cette nouvelle fascination pour le feu. tu le savais le feu faisait partit intégrante de toi, plus jeune ton père avait utiliser ton corps pour tenter de ramener ton jumeau à la vie en demandant au feu de te bruler l'échine. pourtant cette sensation de brulure n'avait eu aucune conséquence sur ta peau ne laissant aucune marque et gardant tes long cheveux intact. tu t'étais souvent posé la question, du pourquoi cet élément n'avait pas eu raison de toi. pourtant rien ne pouvait prédire un lien envers ce feu. alors tu avais rapidement regardais autours de toi. tes pas venaient de te conduire dans le jardin intérieur ou tu n'étais encore jamais venue. c'est ainsi que surprise de cette destination tu te laissas vaquer à une balade intéressé. pourtant au milieu de ces plante et fontaine sous la lueur du soleil tu remarquas un jeune homme ton le nom t'étais familier. asen. là assis au milieu de l'herbe fraiche, les mains au-dessus du vert laissant pousser sous celle-ci des fleurs aux couleurs de miel. les yeux émerveillés par cette situation, te cachant presque pour espionner cette façon tu fis craquer une brindille sous ton pied qui le fit se retourner. te mordant la lèvre inférieur tu te laissas avancer vers lui - « excuse-moi.. je ne voulais pas t'interrompre.. » tentas tu de dire avant de passer une main gêner dans tes cheveux. embarrassant de se faire prendre.. - « c'est merveilleux.. » ajoutas tu en pointant du doigt les fleurs au sol pour tenter de changer de conversation. asen te connaissait, il savait que tu n'étais pas du genre à espionné, seulement curieuse de certain fait !

made by pandora.

-------------------
undercontruction
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: Re: ∞ ASEN & GALZRA.   Dim 3 Mar - 17:04

cours secret
Ce matin-là, Asen se leva, s'habilla, passa sous la douche et pris ses manuels d'école sans vraiment s'en rendre compte. C'était vendredi et il avait fait ses gestes toutes la semaine, il fut donc légèrement surpris de s'apercevoir qu'il était rendu dans la Salle Sofia en train de prendre son petit-déjeuner aussi vite. Après cette brève constatation, il continua sa journée comme si de rien était. Dans son cours de droit magique, il réussit avec beaucoup de peine à ne pas s'endormir. Ce cours ne figurait pas dans ses favoris. Juste avant la fin du cours, levant la tête de sur le pupitre, il vit les flammes danser. C'était très beau et ceci lui décrocha un sourire. Il ne put assister à la représentation plus longtemps puisque la cloche libéra tous les élèves du château de leur malheurs. Automatiquement, encore une fois, il se dirigea vers la bibliothèque pour y passer la pause, mais rebroussa chemin au dernier moment pour aller dans son deuxième endroit préféré, dehors. Toutefois, un rapide coup d'oeil dans le parc le laissa amère. Tout le monde avait eu la même idée que lui et s'était précipité dehors voulant profité du peu de chaleur qui reste avant l'hiver. Il ne lui restait plus qu'une option : les jardins intérieurs. Il s'adossa contre un arbre et respira à plein poumon l'air pur de la pièce. Asen sentait tout de suite la différence avec dehors, il avait un lien spéciale avec la végétation. Par chance, le directeur avait tout de même fait un excellent travail, puisque le gazon, les arbres et les plantes étaient naturelles, l'école les entretenait magiquement ce qui les rendait moins sauvage et vrai dans le coeur d'Asen, mais comparé à la folie des élèves dehors, il préférait le superficiel au mal de tête.Il s'adossa contre un arbre. Autour de lui une multitude de fleur l'entourait, soit des tulipes, bégonias, rose, myosotis, etc. Il passa sa main sur une pivoine, effleura ses pétales, mais il avait été trop rude, semble t'il, puisque deux-pétales tombèrent sur le sol lentement, mais sûrement. Lors d'une fraction de seconde, il pensa qu'il n'aurait pas dû faire ce geste, qu'il venait de gâcher cette fleur et au même moment les deux pétales qui venaient de percuté le sol se repoussèrent instantanément. Il sourit. Il venait de redonner vie à cette petite fleur. Oui oui, bien qu'il soit un pur mal alpha, trop sexe de la vie et très mâle et se souciait de la fleur et surtout de la végétation. Il plaça sa main un peu en haut du sol et ferma les yeux. Tout son être demandait de créer une identique pivoine. Il avait cette impression étrange que sa requête demandait beaucoup plus que d'habitude. Surement parce que le jardin est magique, créer par magie et que ce qu'il tente de faire est de créer une vraie fleur dans un habitat non-naturel. Évidemment, Asen ne contrôlait pas du tout ce don, pour dire vrai, cette particularité lui fessait peur, mais cela ne ferait pas de mal à personne s'il faisait pousser une petite fleur, n'est-ce pas ? Ce n'est pas comme s'il était capable de faire pousser de gigantesque branches qui iraient dans tous les sens et qui continuerait de pousser, et encore de pousser pour se glisser dans toutes l'école au complet, rendant le château difficile d'accès. Non, il ne pouvait pas faire ça... Il ne pouvait pas non plus, créer un tremblement de terre si puissant qu'il séparerait le château en deux, en quatre, en six, en huit et par mégarde certains étudiants iraient jusqu'à tomber dans les plus profondes abîmes. Il tenta d'oublier ces idées superflu et repris de nouveau son idée initiale : créer une petite fleur innocente et inoffensive. Après plusieurs minutes, il réussit. Quelques gouttes perlaient son front. Il avait pris sa baguette magique dans ses mains pour plus de puissance. Cela lui avait demandé tellement de concentration qu'il n'avait guère entendu une personne rentrer dans la salle, ni craquer une branche d'arbre non loin de lui et ce fut donc totalement par surprise qu'il l'a vit gênée à bafouiller : - « excuse-moi.. je ne voulais pas t'interrompre.. ». Elle lui avait fait faire le saut. Rapidement, il essaya de se reprendre, n'aimant pas être pris au dépourvu. Pour dire vrai, puisqu'il était très observateur et il ne baissait pratiquement jamais sa garde, ce sentiment de détresse lui était arrivé très rarement dans sa vie. Il reprit le dessus de lui-même lorsqu'elle ajouta - « c'est merveilleux.. » en fixant la fleur qu'il venait de créer. Par le ton qu'elle utilisa, il comprit tout de suite qu'elle venait de le prendre en flagrant délit. Étonnement, cela ne le dérangeait pas parce que la personne qui se trouvait devant lui était Galzra Abovyan et sa chevelure de neige et soupçonnait cette fille d'être comme lui depuis quelques temps déjà. - « Ça ne doit pas être si impressionnant pour toi ? » Dit t'il en accentuant le dernier mot. Il pourra son regard de droite à gauche, ils étaient seuls, enfin, il pourrait avoir des réponses et si elle ne lui donnait pas, il irait les chercher. Sans attendre, il prit son bras. Il ne sentait pas les bonnes températures. C'est comme si tout était tiède avec une légère pointe de froid ou de chaud. Il soupçonnait d'avoir une sorte de carapace de terre sous sa peau qui le protégeait en tout temps. Toutefois, il sentait la chaleur du bras de Galzra... Il l'attira vers un minuscule marais et plongea leur deux mains à l'intérieur. Il le savait, ce lac était gelé. Il avait déjà vu une élève essayer de se baigner là-dedans, surement pour un pari, et il était parti à l'infirmerie avec les lèvres bleues. Toujours très calme, il lui sourit et lui demanda simplement - « L'eau est bonne, hein ? Tu veux aller te baigner ? » Elle le prendrait surement pour un fou, mais tant pis. Peut-être se rendrait-elle compte que de la glace s'était forgé au-dessus de la petite étendue d'eau près d'eux.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nemesis H. Alwpvyan

PARCHEMINS : 193
ICI DEPUIS : 29/06/2012
BAGUETTE : ∞ bois de pommier a la taille de vingt centimètre au coeur d'un ventricule de dragon.

MessageSujet: Re: ∞ ASEN & GALZRA.   Mar 5 Mar - 10:48

Sur cette terre ancestral que mes pieds ont foulés c'est sur un piédestal que je t'avais posé on ne fait que passer Sur cette vielle terre il manque parfois un rien et tout devient enfer
cours secret
F
leur sortit de nul part commençant doucement à pousser sous sa main délicate cherchant une certaine discrétion dans son geste. pourtant trop curieuse, tombant la au mauvais moment laissant craquer sous ton pied cette branche te dévoilant pas inadvertance à cette ami se cachant. alors sans vraiment chercher à te camoufler faisant un pas en avant tu lui avais doucement avoué ta fascination a cette transformation. pourtant aucunement surpris de ta présence se tournant presque naturellement au son de ta voix. là il avait déposé sur toi un regard aussi curieux que le tien à cette douce magie sortit de ses mains frôlant le sol. alors assis au milieu de cette herbe d'un vert flamboyant il laissa échappé un simple - « Ça ne doit pas être si impressionnant pour toi ? » laissa-t-il entendre insistant bien sur ce toi sortant de sa bouche. une phrase qui attira ton attention et que malheureusement tu ne compris en aucun cas. certes tu étais de ces jeunes femmes du château a avoir une intelligence intéressante ayant des notes agréables à la vue de tout parents aimants. pourtant tu n'étais pas assez spéciale pour pouvoir sous tes mains créer la vie, lui donner un sens faire pousser sous tes doigts une fleur aux pétales d'or. curieuse de ce personnage si spéciale pouvant sous ses mains donner un sens a une vie ayant pris fin. alors sans vraiment comprendre il c'était lever et avait saisi ton bras comme par pu instinct sachant très bien ce qu'il allait en faire. alors surprise tu sentis sa main frôler ta peau, d'une douceur extrême et d'une chaleur inhabituelle il te tira avec lui un peu plus loin. tu ne remarqua aucunement l'endroit ou il te conduisait bien trop surprise de cette peau si agréable. était-il normal ?! avait-il quelques choses de plus, une maladie peut être rendant sa peau brulante d'un désir ardent ?! surprise, presque désirant lui posais des millier de questions sur la cause de cette pathologie.. alors doucement tu avais reprit tes esprit là, les mains dans l'eau. - « L'eau est bonne, hein ? Tu veux aller te baigner ? » lança-t-il le sourire aux lèvres. là ton regard quittas rapidement le sien pour observer tes deux mains plongés dans cette eau d'une couleur d'un bleu pale presque trouble. reculant rapidement tu restas à terre, presque apeuré d'avoir touché cet élément.. l'eau.. une peur bleu que tu avais vu naitre depuis ce jour ou ton père avait tenté l'impossible de ressuscite par magie ton frère. une peur, n'aimant pas l'eau, ne voulant aucunement que tes mains y reste trop longtemps, que ton corps s'y noie doucement. espace si profond et si trouble, le néant bougeant au rythme de ses remous, la fin, ta chute dans cette eau, te voyant suffoquant, t'éteignant en son cœur. déglutissant, les yeux rivés sur cette eau ne bougeant pratiquement plus, tentant de respirer normalement.. une peur panique avait pris possession de toi sans même que tu t'en rende compte.. pourtant ton compagnon lui avait les yeux rivés sur toi, comprenant doucement ta folie passagère a cette simple idée de laisser ton corps se fondre en cette eau. alors reprenant doucement tes esprits tu déposais un regard sur asen, toujours les mains dans cette eau aucunement froide, simplement effrayante. - « mais ça va pas.. ne recommence pas ! » lui avais tu lancé presque sur un ton de reproche. pourquoi avait il fait cela ?! certes il ne pouvait savoir cette peur panique qui avait naquis en toi, pourtant il n'avait aucune raison après s’être fait surprendre de te guider dans le néant.là accroupie non loin de lui passant de l'eau trouble a ses pupilles, paniqué de cette situation ne désirant aucunement recommencer l'opération. alors passant une main dans tes cheveux tu remarquas avec stupeur que celle-ci n'avait plus aucun gout de tremper. alors doucement, laissant tes mains retomber tu les posas devant toi avant intérêt. soudain tu relevas le regard pour le poser sur asen attendant un geste de ta par. - « que m'as tu fais ?! » l'interrogeas tu sur un ton de reproche extrême.

made by pandora.

-------------------
undercontruction
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: Re: ∞ ASEN & GALZRA.   Mar 5 Mar - 20:19

cours secret
Il la regarda, il l'observa, il l'étudia. Pourquoi était-elle si surprise de le voir faire pousser une fleur ? Pourquoi la regarda t-il comme s'il était un homme à par et exceptionnel. Elle pouvait faire la même chose que lui. Il en était certain. Certain signe l'avait démontré et il ne se trompait que très rarement dans ces suppositions. Il sentait que lui et Galzra était lié d'une façon encore plus proche que des amis, bien que les deux jeunes gens ne se connaissent à peine. Bien sûr, cela faisait six ans qu'il partageait les mêmes classes, les mêmes collègues, ils s'étaient parlé une ou deux fois, mais sans plus. Il se sentait plus près d'elle, comme s'il partageait quelque chose de secrets ensemble. Cette sensation, il ne la ressentait avec personne d'autre. Asen, de nature très méticuleuse, fut surpris de son propre geste. Prenant le bras de la demoiselle au cheveux de neige, il plongea leur deux mains à l'unisson dans le marais glacé. Il sentait une froide tiédeur à son bras, ce qui signifiait que l'étendue était gelée. Pourtant, Galzra ne grimaça pas par le changement de température. Un peu comme si elle n'avait même remarqué la différence. Il fut surpris, une fois de plus, par la jeune fille provenant de la maison Vulcania. Pourquoi n'avait-elle aucune réaction à la différence de température ? - « mais ça va pas.. ne recommence pas ! » Tout à coup, elle se précipita en arrière. Elle était effrayée, pas de lui, mais de l'eau... Il n'aimait pas non plus l'eau depuis cet évènement durant son enfance, pas à ce point. Elle, elle était totalement terrifiée. Il essaya de l'analyser quand elle passa sa main dans ses cheveux. Cette main qui n'avait plus aucun signe d'humidité. - « que m'as-tu fais ?! » Il ne lui répondit pas tout de suite. Il était trop occupé à regarder sa propre main, encore trempé. Quelques gouttes tomba sur le sol brisant le silence qui s'installait dans la salle. Il la fixa dans les yeux. - « Je ne t'ai rien fait et tu le sais très bien » Puis soudain, la solution lui vint en tête. Pourquoi n'y avait-il pas songer plus tôt. Ce qu'il pouvait être bête parfois. Mais oui ! C'était évident. Elle n'était pas au courant de ces pouvoirs disons plus grand que la moyenne. Toujours près du marais, il plongea son index dans l'oeil et fit des ronds dans celle-ci. L'eau reflétait son paisible sourire qu'il affichait dès lors qu'il avait compris où résidait le problème entre eux deux. « Répond moi franchement. N'as-tu jamais senti une certaine attirance envers moi, bien qu'on ne se connaisse à peine ? » Demande t'il calmement lui dévoilant ce sourire qu'il ne dévoilait qu'à certaine personne bien privilégier dans son coeur et qui ferait tomber n'importe quelle femme s'il le voulait - « Je veux dire, pas une attirance physique, amoureuse... juste une attirance, comme si on était pareil ? Parce que moi je ressens ça » Il enleva son doigt qui continuait à tournoyer dans l'eau et se releva en moins de deux. Il s'approcha d'elle et lui tendit la main pour l'aider à ce relevé. En quelques sortes, c'était une façon pour lui de savoir si elle allait accepter son aide, si elle allait accepter de le croire, de le suivre dans l'histoire abracadabrante qu'il était sur le point de lui révéler. - « Il était une fois, un jeune homme qui vivait paisiblement, ce jeune gomme avait un père, un homme passionné et aimable, accumula erreur sur erreur. Ce père détruisit sa famille et le jeune homme se retrouva six pieds sous terre. Grâce a une chance inouïe, il s'en sortit. » Raconta t'il doucement. Inexplicablement, il savait qu'il pouvait faire confiance à Galzra. Peut-être par sa réputation aux seins de Dusmtrang ou alors par cet étrange lien qu'il ressentait, le fait est qu'il sentait qu'il pouvait se confier librement et sans gêne. - « Ce jeune homme, c'est moi. » Il lui tendait toujours la main. Elle devait maintenant décider. Il ne dit rien d'autre, mais si elle acceptait cette histoire, il espérait qu'elle en dise un peu plus sur elle.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nemesis H. Alwpvyan

PARCHEMINS : 193
ICI DEPUIS : 29/06/2012
BAGUETTE : ∞ bois de pommier a la taille de vingt centimètre au coeur d'un ventricule de dragon.

MessageSujet: Re: ∞ ASEN & GALZRA.   Lun 11 Mar - 18:36

Sur cette terre ancestral que mes pieds ont foulés c'est sur un piédestal que je t'avais posé on ne fait que passer Sur cette vielle terre il manque parfois un rien et tout devient enfer
cours secret
S
ituation des plus soudaine, assise sur ce sol pleine de terre. surprise par cette scène, main dans l'eau douce sans y sentir aucune chaleur. peur au ventre rampent sur ce fameux sol pour reculer pour s’échapper. incompréhension certaine, regard perplexe, situation existentiel. qui était-il pour prendre ta main et te conduire en cet élément si redouté, l'eau. pourquoi cette peur au ventre ?! tu n'en avais jamais rien su, tu en avais simplement peur, peur de te fondre dans la masse de perdre le souffle de te consumer sous les goutte d'eau recouvrant ton corps. le regard fixe et apeuré, comme si doucement tu aurais pu perdre tout espoir de vie. alors il leva ses yeux vers toi, sous cette accusation infondé cherchant simplement une explication à cette situation. alors il leva un sourcil, comme si cette accusation n'avait aucunement lieu d'être. que te voulait-il ?! que cherchait il à se prouver en laissant tes mains se plonger dans cette eaux sans saveurs et chaleur. - « Je ne t'ai rien fait et tu le sais très bien » insista-t-il comme si toute incompréhension n'étaient possible. alors il t'observa un instant, le silence vous recouvrant de sa lourde carrure laissant en suspend au-dessus de vos tête mille et une questions incertaine. ton regard c'était posé sur le sien attendant une explication. pourtant il ne dit rien durant quelques secondes, minutes. c'est alors que ses pupilles trouvèrent un nouvel éclats comme s'il venait de comprendre tout ce que toi tu n'avais su apprendre. alors il laissa sur ses douces lèvres venir s'installer un sourire des plus intéressé comme s'il tentait de se faire craquer. assise au sol tu attendais qu'il se passe quelques chose qu'il t'explique. pourtant rien de toute cela, de son sourire séducteur s'installa un regard interrogateur. - « Répond moi franchement. N'as-tu jamais senti une certaine attirance envers moi, bien qu'on ne se connaisse à peine ? » cette question vint assez rapidement à tes oreilles trouvant le chemin à ton cerveau. là levant un sourcil tu manquas un battement. te draguait il ?! oserait il tenter le diable auprès de la princesse de glace ?! non impossible. personne n'avait jamais tenter de te séduire sachant très bien la suite. aucun attachement de ta part pour une homme, le cœur battant dans le vide simplement pour ton unique survie. alors que tu désirais l'incendier il ajouta précipitamment - « Je veux dire, pas une attirance physique, amoureuse... juste une attirance, comme si on était pareil ? Parce que moi je ressens ça » ton autre sourcil suivit le mouvement du premier, laissant ensuite ta main caresser tes long cheveux de neige comme perplexe. que cherchait il à te faire dire ?! tu ne comprenais pas ou il voulait en venir.. alors dans ce silence des plus papable tu repris sa question, la tournant dans tous les sens. avait-il raison ?! avais tu un jour eu cette attirance mystique envers sa personne ?! surement.. certainement. sans t'en rendre comptes tu avais déjà cherchait son regard au milieu de la foule, simplement pour tisser ce lien juste pour qu'il reste là non loin de toi. pourtant cela ne t'avais jamais semblé si important et soudain cela te rendais curieuse. alors il se leva, laissant son reflet dans l'eau pour te retrouver, tendant sa main au-dessus de ton visage en signe d'amitié. c'est là qu'il ouvrit à nouveau la bouche pour te conter une histoire des plus farouche - « Il était une fois, un jeune homme qui vivait paisiblement, ce jeune gomme avait un père, un homme passionné et aimable, accumula erreur sur erreur. Ce père détruisit sa famille et le jeune homme se retrouva six pieds sous terre. Grâce a une chance inouïe, il s'en sortit. » sans un bruit tu le laissais conter son histoire sans vraiment savoir où il allait. pourtant alors qu'il conter il se mit doucement à reconnaitre une certaine faiblesse dans son regard, moins pétillant et plus perçant. alors sa main toujours tendu il finit par ajouter - « Ce jeune homme, c'est moi. » ton regard se plongeas dans le sien comme avec intérêt et interrogation sentant en lui un besoin de lien un besoin certain d'être prêt de lui. alors sans vraiment réfléchir tu déposas ta main dans la sienne te relevant avec douceur. là face à lui, ta main dans la sienne laissant le silence du jardin intérieur vous enveloppez. c'est ainsi que les secondes passèrent t'interrogeant secrètement sur la cause de cette histoire et de toute ces paroles. - « pourquoi me dis tu tout cela ?! » murmuras tu a son oreille attendant une réponse bien plus claire.

made by pandora.

-------------------
undercontruction
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: Re: ∞ ASEN & GALZRA.   Mar 12 Mar - 18:32

cours secret
Pendant tout son récit, elle avait semblé perplexe, songeuse et réticente, pourtant après de nombreuses minutes elle posa sa main dans la sienne. Pour lui, cela signifiait tellement. Elle aurait pu, après tout, partir en courant. Bien qu'il soit à peu près certain que la belle aux cheveux de neige n'allait jamais raconter cette histoire aux autres étudiants de Dumstrang, le doute restait présent. Le doute, cette faiblesse si prompt à défaire, si sous-estimer de l'homme qui, aussi futile fut-elle, permettait de détruire, des couples, des amitiés et créer la haine autour d'elle. Asen passa à travers ce doute. Ce qu'il ressentait, il ne pouvait l'expliquer plus clairement que ce qu'il venait de résumé à la jeune femme de Vulcania. Ce sentiment était encré en lui. Il lui permettait de surmonter ce doute. - « pourquoi me dis-tu tout cela ?! » lui demande t'elle toujours avec un ton perplexe au fond de la gorge. Bien sûr, il avait compris que Galzra ne lui accordait pas encore totalement sa confiance. Le jeune homme d'Akheria devait encore faire ces preuves. Il ne l'avait pas totalement convaincu, mais elle était prête à l'écouter, et ce, sans le juger. Il était toujours calme. Intérieurement, il jubilait de joie. Pendant toutes ces années il avait cru être le seul de son espèce et voilà qu'il allait pouvoir partager toute cette aventure avec quelqu'un de semblable à lui, qui allait pouvoir comprendre exactement ce qu'il ressentait. - « Parce que tu es comme moi ! » répondit tout aussi calmement qu'une tortue. Il passait une fois sa main dans ses cheveux couleur de neige. Un éclair le frappa. Pourquoi son bras était-il aussi sec en si peu de temps. Sur le coup, il y avait pensé sans vraiment beaucoup sans soucier. Il s'agissait ici d'un indice. Son bras, quant à lui était toujours mouillé. Il le passa vite fait contre ces pantalons. Suite à ce geste, sa main restait toujours humide... alors pourquoi ? - « J'ai la certitude que tu es comme moi. Que tu peux contrôler la terre, mais il a toujours un mystère à résoudre, pourquoi ton bras n'est-il pas mouillé. Il a séché en un rien de temps. Et pourquoi as-tu si peur de l'eau ? Je n'aime pas l'eau non plus, mais j'en ai pas peur, peut-être que... » Sa phrase se perdit dans le néant. Il avait parlé trop vite. Et si elle redoutait parce qu'elle s'était noyée dans son enfance, où si l'un de ses proches était mort par l'eau. Il ne connaissait pas son histoire. Il avait parlé trop vite. - « Je m'excuse, je... » murmura t'il faiblement à peine audible à l'oreille. Il se sentait mal. Il n'avait jamais été très bon pour dire les bons mots pour soutenir une personne. Dans ce genre de situation, il se contentait de rester là si la personne avait besoin de se confier. Les mots n'étaient pas sa force. Néanmoins, il reprit le dessus sur lui-même. Peut-être que s'il changeait aussi vite de sujet, elle ne se souviendrait plus qu'il avait abordé le sujet. - « Cela n'explique pas ta main... ? Se passe t-il la même chose quand tu te laves ? » Question, ma foie, carrément idiote si on l'enlevait de son contexte. Après, maître des éléments ou pas, toutes personnes normales devaient se laver de temps en temps et l'absence d'odeur nauséabonde dans la pièce confirmait que la demoiselle prenait sa douche quotidiennement. Arrow La situation se déroulait lentement, un peu trop lentement à son goût. Hristova, de nature généralement calme et posé aurait sauté sur place face à cette situation s'il ne se retenait pas un peu. Il était avide de savoir. Ses manières la brusqueraient certainement et la ferait peut-être fuir. Il connaissait ses dons au contraire d'elle. S'il avait été à la place de Galzra, il aurait pris ses jambes à son cou, il a de cela plusieurs minutes déjà. Pour la convaincre totalement, il devait lui prouver qu'elle avait bel et bien ces dons. Pour ça, il avait besoin d'elle, de sa concentration, de sa patiente, de sa volonté et la brusquer n'était pas la solution. Bien sûr, il gardait tout cela à l'intérieur de lui. - « Je dois sûrement paraître complètement dément, mais serais-tu prête à essayer ? » Lui demanda t-il avec tact. Le jeune Akheria en étant venu à conclure qu'il devait lui demander de tenter le coup et non lui ordonner.

CODE TOXIC GLAM


-------------------
little prince of akheria
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ∞ ASEN & GALZRA.   

Revenir en haut Aller en bas
 

∞ ASEN & GALZRA.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae Malum :: Durmstrang. :: Deuxième étage. :: le jardin intérieur-
Les liens à ne pas manquer.
le Tumblr de WOF
notre INTRIGUE n°1