AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Tenebrae Malum réouverture du forum le 26.02.2013 (a) vous pouvez poster (a)
INFORMATIONS : le forum pour sa première intrigue à besoin de nés-moldus merci de bien vouloirs les privilégier (a)
JOYEUX UN MOIS a notre bébé (a) on vous aime (a)

Partagez | .
 

 LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Dim 3 Mar - 18:11

la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
Ce soir, c'était sa première ronde en tant qu'insiteur. Avant de retourner à l'école, cet été, il avait reçût son titre dans une lettre de l'école. Il était très fier d'avoir un titre qui représentait l'autorité. Ses pairs méritaient parfois un bon coup de pied au cul pour ne pas respecter les règlements. Franchement, si les élèves sont pour désobéir et jouer de vilains, ils devaient au moins s'arranger pour ne pas se faire prendre. C'était la logique des choses, du moins, la logique d'Asen. Le soleil s'était volatilisé depuis plusieurs heures déjà. La salle commune d'Akheria se vidait peu à peu. Asen accrocha son insigne contre sa poitrine. Il ne le portait pas en tout temps, seulement quand il devait faire ses rondes. Ce badge, lui accorderait les regards curieux des autres élèves et il n'aimait pas être remarqué. Les seules directives qu'on lui avait donnés au tout début de l'année, hier donc, était qu'il devait faire des rondes à chaque soir au deuxième et troisième étage. À dix heures tapante, il sortie de sa salle commune et erra dans les couloirs en silence. Dans le fond, ce boulot lui allait bien puisqu'il adorait marcher dans les couloirs sans aucun but précis. Il aimait marcher. Au bout d'une demi-heure, il commençait à s'ennuyer et la fatigue prenait de plus en plus le dessus sur lui. Il n'avait pas beaucoup dormit la veille... Quand il regarda l'heure, il n'arrivait pas à croire que seulement trente minutes avaient passé. Il avait l'impression que minimum deux heures s'étaient écoulées. Il avait donc encore une demi-heure à tuer. Il nota à lui-même d'apporter un livre la prochaine fois. Au même moment, il aperçut Lyuba Baranov, la deuxième inquisitrice d'Akheria, dans l'astronome. Elle regardait par la fenêtre. La lune reflétais dans ses cheveux couleur d'or. Il l'avait toujours trouvé extrêmement belle. Lui, il était fatigué et s'emmerdait royalement. Il récupéra la baguette dans sa poche, son idée était déjà très clair dans sa tête. Cela allait alimenter sa soirée. - « Amplificatum » murmura t-il en visant la boite à musique. Grâce à un autre coup de baguette, une musique douce, mais un peu effrayante retentit dans la salle. Le son n'était pas très fort. Asen n'aimait pas le bruit trop fort, il n'allait pas à être le premier a troublé le sommeil de ses camarades. Il savait aussi qu'aucun élèves ne dormait au troisième étages. Puis, il lança aguamenti pour arrosé sa coéquipière de nuit et pour expliquer ce geste il lança un sort d'illusion pour transformer la pièce en marais lugubre. À ce moment, la musique retentit trois notes sinistre. Enfin, un peu d'animation. Toujours dans le couloir caché il contemplait le spectacle. Si jamais elle irait dans sa direction, il irait se cacher dans le placard à balais à deux pieds de lui. Il avait.. presque tout prévu.

CODE TOXIC GLAM

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lyuba A. Baranov

PARCHEMINS : 66
ICI DEPUIS : 28/02/2013
BAGUETTE : Bois d'Ebène contenant un crin de licorne et mesurant 26,9 cm

MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Dim 10 Mar - 8:57

Un air de mélancolie, un air de frayeur. Une mélodie qui rythme la vie...
la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
D
rumstrang, Lyuba était revenue au château après un été dramatique, un été qui lui avait coûté non seulement son père mais aussi son petit ami. Certes, Anton était toujours vivant mais elle ne savait plus où se situer avec lui après ce qui s’était passé. Elle ne craignait pas ce qu’on dirait sur le couple qu’ils formeraient car cela jaserait bien sur. Mais elle ne savait tout simplement plus où se situer par rapport au garçon. Elle connaissait ses sentiments à lui mais doutait des siens après ce qu’il avait fait. Elle n’arrivait pas à oublier le regard de son père quand il avait compris sa relation avec Anton. Un regard d’homme trahis et d’un homme qui voyait ses enfants le trahir un à un. Même si elle n’avait pas donné l’adresse de sa famille, elle avait un goût amer quand elle y pensait. Elle se voyait comme une traîtresse, une fille qui avait fait le pire des crimes en n’agissant pas pour sauver son père. Au final, il n’y avait eut qu’un seul de ses enfants pour prendre sa défense, Vladimir, son aîné puisqu’elle et Stanislav lui avaient tourné le dos. Et malgré les bravades, elle voyait bien que celui qui disait s’en tirer le mieux était tout aussi meurtris qu’elle. Elle s’arracha finalement à ses pensées sombres pour faire sa ronde. Il y avait peu, elle avait été nommée Inquisitrice des Akheria, une responsabilité qui rendait n’importe quels jeunes sorciers de Drumstrang fier. Elle n’arborait pourtant pas le blason de manière visible et ne le criait pas sur tout les toits, se contentant de l’épingler sur sa robe pour qu’on sache qui elle était et qu’elle puisse réussir sa mission.

Elle errait dans les couloirs silencieux sans rien dire, elle serrait sa baguette dans sa main gauche prête à la sortir au cas où. Elle ne supportait pas les blagues de mauvais goûts et elle craignait surtout de croiser les mauvaises personnes. Elle ne savait pas comment Anton avait pris sa décision d’éloignement et elle ne voulait pas se retrouver face à lui trop rapidement. Elle avançait épiant les bruits au cas où une personne réfractaire au règlement ne débarque. Elle ne vit pas âme qui vive jusqu’à apercevoir un lutin derrière une fenêtre qui lui souriait de toutes ses dents. Elle frissonna en voyant l’air espiègle de la créature et ne put s’empêcher de pousser un soupir heureux en le voyant disparaître après une bourrasque de vent. Elle s’approcha doucement de la fenêtre pour voir que le temps était gris et alors qu’elle allait se retourner, elle aperçut un flocon. Elle s’arrêta et regarda une nouvelle fois dehors pour voir de la neige tomber. La neige, elle en avait l’habitude et elle le trouvait magnifique quand elle recouvrait les lieux de Drumstrang. Elle fixa ainsi un long moment les flocons tombaient jusqu’à ce qu’une musique retentisse derrière elle. La musique bien que douce lui donna des frissons et elle se mordit la lèvre inférieure tout en pestant contre le crétin qui lui jouait un tour. Elle allait se retourner quand on l’aspergea d’eau ce qui la fit hurler. Il faisait froid et en plus elle était mouillée maintenant. Elle ne tombait pas facilement malade mais son asthme lui causait souvent des problèmes. Or, sa respiration s’était coupée en sentant l’eau et elle avait du mal à retrouver un rythme correct. Quand cela fut fait elle se retourna pour voir un marais au beau milieu de l’astronome. Elle fronça les sourcils et commença à avancer doucement, baguette à la main au cas où le plaisantin aurait ajouté en plus des créatures à ce marais. Elle n’avait jamais vraiment eut peur mais la musique, le marais et le fait qu’elle était mouillée la faisait assez flipper. Elle se souvenait encore de ce qui avait faillit lui arriver lorsqu’elle avait découvert Stanislav coopérant avec les Iliev. Elle se souvenait encore du garçon qui l’observait en voulant la tuer, à l’époque il y avait eut Anton. Anton qui la suivait et qui la désirait assez pour ne pas la laisser mourir ainsi. Sauf qu’elle savait qu’elle ne devait pas compter ainsi sur les autres continuellement. Aussi, elle s’avança sans rien dire, se servant du marais pour se cacher au mieux jusqu’à arriver devant la porte qu’elle franchit.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Lun 11 Mar - 15:32

la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
Faire peur à Lyuba était beaucoup moins ennuyant que sa première demi-heure à marcher ici et là à essayer de surprendre des malfaiteurs hors de leur dortoir. Le spectacle de la jeune inquisitrice d'Akheria avait vu son spectacle se modifier en un claquement de doigts autour d'elle. Bien que la neige dehors tombait surement pour la première fois depuis plusieurs mois, cet évènement était bien moins intéressant que le marais qu'avait fait surgir Asen grâce à sa baguette. Un autre tour de magie et le marais accueillis de nouveau occupant, des gnomes. Ces grosses pommes de terres munies de jambe et de mains. Il regardait Lyuba se frayer un chemin dans le marais. Peut-être pensait-elle que le coupable de cet excès, c'est-à-dire, lui, de magie se trouvait dans cet environnement. Il l'a perdait souvent de vue n'ayant que ce qu'il voyait par le cadre de porte comme seule vision. Il regardait plutôt le gnome qui dansait. Il dansait bien étrangement. Puis soudain, BAM, il tomba à la renverse contre le sol. Il était fait en roc, dans les deux sens du terme le choc ne lui avait pas fait mal. À présent, le visage de la jolie blonde et tout son corps d'ailleurs se trouvait au-dessus de lui. Ses longs cheveux blonds lui tombaient sur le visage. Cette prison les rendait presque intime. Comment s'était-elle glisser jusque là ? Il n'en avait aucune idée, mais cela lui importait peu. Il ne bougeait pas, Asen n'était pas du tout mal à l'aise. Il tenait les deux bras de la Lyuba dans ses mains, sinon elle serait bien tombée à gauche dans la chute, ce qui lui aurait fait plus mal à elle qu'à lui. De toute façon, elle était aussi lourde qu'une plume et il ne se rendait déjà plus compte de ce contact protecteur. - « Bien joué, tu m'as trouvé Baranov » Il lui offrit un sourire en coin. - « Je suis quand même un peu déçu, je m'amusais bien à créer toutes ces illusions. Tu semblais tellement y croire. » Il s'était dénoncé complètement devant elle. Qu'elle sache la vérité ne le dérangeait guère. Elle allait faire quoi ? Enlever des points pour Akheria ? Le pire scénario pour Asen était de se faire renvoyer de Dumstrang, pouvoir qu'elle n'avait pas en sa possession. Ils étaient si proche et elle sentait si bon. Son souffle lui donna un léger frisson qu'il cacha aussitôt. Il sentait les battements d'un coeur cogner très fort dans une cage thoracique, mais il ne saurait dire si c'était la sienne où celle de Lyuba. - « Alors ? Tu comptes rester dans mes bras pour le reste de la soirée ? Si c'est le cas, sache que ça ne me dérange » Répondit-il toujours aussi calme et posé. La musique s'était transformée en un slow très lent. Il pouffa de rire intérieurement. Asen avait cette manie de draguer toutes les filles si l'occasion se présentait, mais sans arrière pensée. Il n'était pas le genre de mec à collectionner les filles dans son lit, mais si elles se jetaient sur lui, il n'allait pas dire non. Passer ses journées à faire des plans bidon pour ramener une fille entre ses draps ? Très peu pour lui. Il se concentrait plutôt sur les plans de vengeance futurs.

CODE TOXIC GLAM


-------------------
little prince of akheria
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lyuba A. Baranov

PARCHEMINS : 66
ICI DEPUIS : 28/02/2013
BAGUETTE : Bois d'Ebène contenant un crin de licorne et mesurant 26,9 cm

MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Jeu 14 Mar - 15:29

Un air de mélancolie, un air de frayeur. Une mélodie qui rythme la vie...
la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
L
yuba avançait avec prudence et elle ne s’attendait pas du tout à tomber par terre en heurtant le pas de la porte. Elle se retrouva sur le sol sans avoir put dire balai enfin pas tout à fait sur le sol mais plutôt sur un de ses camarades d’Akheria. Et il ne s’agissait pas de n’importe quel élève d’Ahkeria mais de son coéquipier inquisiteur. Elle l’observa se relevant un peu laissant ses cheveux créer une sorte de cage entre leurs deux visages. Elle avait sentit qu’il l’avait empêché de tomber sur la gauche en lui saisissant ses bras et ce bref contact lui faisait des nœuds dans l’estomac. Elle n’arrivait pas à croire que quelqu’un d’autre qu’Anton puisse lui faire cet effet, certes Asen était mignon mais elle ne l’aimait pas. Elle l’observait complètement sous le choc de le trouver là, mais franchement qu’est-ce qu’il faisait dans le coin. Il n’avait quand même pas osé lui faire ce coup monté sinon il allait amèrement le regretter. Sa première phrase résonna entre eux et alors qu’il affichait un sourire en coin, son cœur s’accéléra. Il était vraiment beau et cela faisait longtemps que Lyuba n’avait pas été proche d’un garçon. Oh, elle n’était pas obsédée mais le souvenir d’Anton la hantait constamment et se retrouver aussi d’un garçon lui procurait des sensations qu’elle aurait eut avec lui. Elle l’observa ne pouvant pas vraiment se détacher de son regard quand il se dénonça pour le sale tour. Elle soupira face à sa remarque provoquant un frisson chez son camarade, un frisson qu’elle ne remarqua pas. Elle était bien trop sous le choc du contact pour envisager de lui enlever des points, ce qu’elle ne ferait jamais. Certes elle était juste mais Asen avait pris ses précautions et il avait le même statut qu’elle aussi elle se permettrait cette petite entorse. Elle l’observait sans bouger sentant son cœur cogner de plus en plus fort dans sa cage thoracique. Le reste autour n’avait plus vraiment d’importance et le garçon commençait doucement à supplanter Anton. Le moment était magique, ils n’étaient que tous les deux il n’y avait rien donc qui pouvait la ramener à la réalité. Elle était paumée depuis la mort de son père tellement paumée qu’elle ne se souciait plus vraiment de la portée de ses actes dans des moments comme ça. Puis, il reprit la parole lui demandant si elle comptait bouger. A ce moment-là, elle eut envie de lui mettre une baffe monumentale mais le ton de sa voix et le slow qui s’élevait de la boite à musique l’incitait à tout le contraire. Elle l’observa et sans vraiment réagir à ce qu’elle faisait, elle commença à déboutonner les deux boutons de la chemise du garçon. Elle avait un petit sourire aux lèvres quand ses doigts effleurèrent la peau du garçon. Elle rapprocha doucement son visage du sien pour l’embrasser quand un cri résonna un fond de son âme. Non. Ce simple cri suivit de la vision du visage d’Anton après qu’elle lui ais demandée du temps la firent alors réaliser ce qu’elle faisait. Elle se releva complètement blême et s’éloigna de quelques pas. Son cœur battait toujours la chamade et elle commençait sérieusement à avoir froid avec ses vêtements mouillés. Elle se sentait à la fois honteuse et rageuse d’avoir faillit embrasser un autre garçon. Elle espérait qu’Asen partirait après ce qui s’était passé et qu’il la laisserait tranquille. Le slow avait changé laissant place à une musique bien connus ici, puisqu’il s’agissait d’une chanson d’amour qui était sortit durant l’été. Elle soupira ne bougeant pas puis un courant d’air glacé lui arracha un frisson involontaire. Elle avait vraiment trop froid et elle aurait mieux fait d’aller se changer mais elle s’y refusait pour le moment.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Sam 16 Mar - 14:59

la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
Il l'a regarda dans les yeux. Celle-ci semblait contrarié au contraire d'Asen, qui n'était pas du tout gêner de la situation. Premièrement parce qu'il était extrêmement rare de voir le jeune homme d'Akheria avoir des rougeurs sur les joues. Les seuls moments ou cela lui arrivait était lorsqu'il recevait trop d'attention de ses camarades. Dans ses moments, il ne savait plus comment agir, perdait les pédales et surtout, perdait le contrôle de la situation, contexte auquel il détestait être exposé aimait être en pleine possession de soi. Deuxièmement, il affectionnait beaucoup Lyuba, sa camarade de classe avec qui il n'avait, sans doute, pas passez assez de temps en sa compagnie. Surtout, elle était extrêmement belle. Ses cheveux scintillant reflétait les lueurs de la lune. Elle était douce, tout comme sa peau. Son sourire sincère et innocent représentait sa pureté. Toutefois, même en étant l'une des plus belles créatures qu'il n'avait jamais eu la chance de côtoyer, il n'avait jamais ressenti pour elle ce sentiment étrange, démesuré, incontrôlable, passionné, tendre qui l'enveloppait complètement dans sa cage thoracique et il ne pouvait dicter cette émotion qui était présente en lui depuis peu. Toutefois, de nature charmeuse, Asen ne s'empêchait pas de charmer sans retenu après peu tout le monde. Il avait toujours été comme cela auprès des femmes qui l’intéressaient sans vraiment s'attendre à un quelconque résultat. Après tout, ces demoiselles étaient la plus belle création de l'homme. Il le voyait, elle était vouée à un combat intérieur. Comme réponse, le jeune homme l'a fixa, l'observa avec encore plus de faveur. Soudainement, elle déboutonna les deux premiers boutons de son chandail farouchement. Elle avait cédé. Il acquiesça un léger sourire en coin. Parfait, la soirée s'annonçait de mieux en mieux. Étant contre le sol, il pouvait à peine bougé sa tête, mais de toute façon il ne voulait pas bouger. Si elle devait poser ce geste, elle le ferait toute seule et lui en profiterait avec grand plaisir. Ses mains se baladèrent lentement sur son corps tout en la retenant fermement suivant la forme de ses courbes et ralentissant au niveau de ses hanches-fesses y prenant beaucoup de plaisir. Pas une seule fois il ferma les yeux. Oui oui ce n'est pas poli, mais il voulait être spectateur de toute la scène et surtout il ne voulait pas se retrouver paumé, les yeux fermés à attendre un baiser qui ne viendrait jamais. Fut-il extrêmement heureux lorsqu'au dernier moment elle se redressa, se relava et s'éloigna de lui. Il en fit de même. Toujours en train de l'observer, il vit un frisson la parcourir. Évidemment, elle était encore mouillée et sans doute que la situation précédente l'avait gardé au chaud (), mais dès à présent, elle souffrait du sort qu'il lui avait lancé. Il sorti sa baguette de sa poche et l'a pointa vers l'inquisitrice d'Akheria. - « Impervius » Il regretta légèrement son geste. Dès à présent, ses vêtements ne collaient plus contre a peau, il ne montrait plus clairement son corps et ayant été témoins pendant quelques minutes de ce succulent spectacle, il regrettait de le faire disparaître. - « Mieux non ? » Au même moment, un boucan d'enfer dans la salle d'astronomie, comme si plusieurs objets étaient tombés, cassés en même temps résonna. Enfin un peu d'action pour sa tâche d'inquisiteur. Il passa par la porte et vit le gnome du marais qui lui fit une énorme grimace et qui se cacha aussitôt derrière son fouillis. D'un coup de baguette, Asen fit disparaître le marais pour facilité leur recherche. Le gnome, toujours caché, créer un boucan de plus en plus énorme, ils devaient l'arrêter et vite.


CODE TOXIC GLAM


-------------------
little prince of akheria
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Lyuba A. Baranov

PARCHEMINS : 66
ICI DEPUIS : 28/02/2013
BAGUETTE : Bois d'Ebène contenant un crin de licorne et mesurant 26,9 cm

MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Jeu 21 Mar - 11:53

Un air de mélancolie, un air de frayeur. Une mélodie qui rythme la vie...
la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
L
yuba avait cédé enfin cédé pour un temps. Elle avait déboutonné les deux premiers boutons de la chemise de son camarade d’Akheria pour caresser sa peau. Une peau chaude, une peau qui lui rappelait presque celle d’un certain Vulcania. Elle le sentit laisser ses mains erraient sur elle et elle se mordit la lèvre inférieure. Cela faisait combien de temps qu’Anton ne l’avait pas touchée ainsi ? Longtemps, trop longtemps pour qu’elle reste insensible à ce contact. Elle laissa donc Asen en profiter et alors qu’il s’attardait en douceur sur ses hanches et fesses, elle réalisa ce qu’elle faisait. Seul un garçon l’avait touchée ainsi, Anton, son Vulcania et elle était en train de laisser Asen faire même. Elle se releva donc rapidement et s’éloigna de lui pour voir que loin de l’autre Akheria. Or, il faisait bien froid quand on était mouillé. Elle frissonna sans pouvoir se retenir ignorant totalement le garçon. Elle devait d’abord calmer les battements de son cœur avant de le regarder à nouveau. Il avait réussit à la mettre dans un état pas possible en un rien de temps et elle avait du mal à s’imaginer ce qui se passerait par la suite. Finalement, il se servit de sa baguette pour la sécher. Elle se retourna vers lui après avoir sentit une douce chaleur l’envahir et constaté que ses vêtements étaient complètement sec. Elle ne savait plus trop quoi lui dire. Le remercier ou lui hurler dessus. Il venait de l’aider même si précédemment il avait carrément profité d’elle. Elle lui sourit doucement quand il lui fit remarquer que c’était surement mieux. Elle lui aurait bien répondu quand un boucan d’enfer ce fit entendre. Mais nom d’une bouse de dragon, qu’est-ce qui pouvait faire ce bruit ? Elle suivit Asen dans l’astronome armée de sa baguette sans lui répondre. Ce n’est que quand le garçon fit disparaître le marais qu’elle remarqua qu'un gnome filait se cacher. Elle se retourna vers l’autre inquisiteur d’Akheria légèrement furieuse. « Un gnome ! De toutes les créatures existantes sur Terre, il a fallut que tu fasses apparaître un stupide Gnome ! Mais qu’est-ce qui t’as pris bon sang ? » Lyuba s’était mise à hurler contre son camarade non pas seulement de fureur mais aussi pour se faire entendre derrière le boucan. Parce que le gnome continuait son carnage, la nuit promettait d’être très longue à ce rythme. Bien sur, elle prenait Asen pour responsable sans être complètement sur. Mais vu qu’il avait crée le marais et l’avait mouillée pour elle c’était clair que le gnome c’était aussi un de ses coups. Et puis, en arrivant, il n’y avait pas eut de gnome enfin elle n’en avait pas vu. Or, le gnome n’était pas apparus de lui-même, il n’avait pas encore ce pouvoir dieu soit loué. C’est ainsi que Lyuba s’avança dans la pièce armée de sa baguette. Elle prit la partie gauche de la pièce et avança prudemment jusqu’à un recoin sombre sans voir le gnome. Finalement, c’est en arrivant face au recoin que le gnome lui sauta dessus. Elle chuta sur le sol sans avoir trop de dommage pendant que le gnome dansait sur elle. Elle cherchait à l’attraper mais n’y arrivait et en plus l’abrutis de gnome lui avait fait perdre sa baguette. Baguette qui avait roulé hors d’atteinte à l’autre bout de la pièce. Le gnome la fixait avec un air malin et il commença à prendre la parole, couvrant la musique. Il hurlait une chanson sur les deux Akheria et de leurs sentiments naissant. Lyuba commençait sérieusement à s’échauffer surtout qu’elle n’arrivait pas à bouger et à le choper. Elle voulait le faire taire et définitivement avant qu’il ne rameute le peu d’élève réveillé.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Asen Hristova

PARCHEMINS : 158
ICI DEPUIS : 27/02/2013
BAGUETTE : sa baguette est faite en bois de tilleul argenté, vingt-quatre centimètres et contient un coeur de botruc.

MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   Jeu 21 Mar - 17:34

la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.
Il ragea sa baguette dans sa poche après avoir enlevé toute humidité dans les vêtements de la belle blonde. Il n'aimait pas voir une personne frissonner. Voyez-vous, lui, il ne ressentait pas les températures, du moins si elles n'étaient pas à l'extrême, autrement dit il ressentait tout comme étant tiède. Même à Dumstrang, qui logeait dans l'un des endroits les plus froids sur la planète se promenait souvent en petite veste sans rien ressentir. Ses camarades, quant-à eux traînait presque toujours avec de grands manteaux d'hiver et souffrait de cette température. Bien sûr, portant ces dit-manteau également, mais seulement pour ne pas sortir du lot. À ce temps-ci de l'année, il régnait encore un peu de chaleur dans le château, mais surement pas pour très longtemps. L'hiver cognerait bientôt à leur porte. Au lieu de jeter un sort, il aurait aussi bien pu venir la réchauffer grâce à sa chaleur corporel, mais l'Akheria eu la bonne idée d'oublier cette solution aussitôt. Elle ne l'avait pas remercié pour ce geste ? Il ne s'y attendait pas non plus. Il savait qu'elle se sentait mal à l'aise face à cette situation qui le rendait indifférent. Il aurait bien aimé passer ses mains une fois de plus sur ses magnifiques courbes, mais sans plus. Comment ce gnome était-il arrivé dans la tour d'astronomie ? Ces bêtes logent principalement sous terre et en sortent parfois pour faire trébucher le voyageur imprudent. Voyez vous le hic ? Les deux inquisiteurs d'Akheria étaient dans la salle d'astronome ou aucune meute de terre vivait. Peut-être était-il né des multiples sorts qu'il avait lancés plus tôt ? Toutefois, il avait beau chercher le plus profondément de sa mémoire, il n'avait pas le souvenir d'avoir fait apparaître un gnome. Il est vrai qu'il avait lancé tellement de sort, pour exercer cette plaisanterie, qu'il s'était laissé emporter, même beaucoup trop. Qui sait s'il n'avait pas engendré un problème encore plus énorme que cette créature à l'allure de grosses patates de terre. Toutefois, aucun autre indice laissant entrevoir un second problème de ce type. De toute façon, ce gnome leur causerait assez de souci comme ça. - « Un gnome ! De toutes les créatures existantes sur Terre, il a fallut que tu fasses apparaître un stupide Gnome ! Mais qu'est-ce qui t'as pris bon sang ? » Ayant déjà quitté le couloir pour entrer dans la salle, il vit Lyuba baguette parée. Elle lui criait après, mais c'était surtout pour surpasser les décibels qu'émettait le gnome. Il ne doutait guère, toutefois, que même sans ce boucan infernal, elle lui aurait quand même crié après. Il était le créateur de cette situation, ma fois, rocambolesque, et il venait de profiter avec délectation de son moment de faiblesse. -Et les filles, croyez-moi, pense toujours que lorsqu'un homme profite d'eux lors de ces moments, c'est qu'ils sont de parfaits pervers, profiteurs et manipulateurs parce qu'elles doivent toujours reporter la faute sur les autres, surtout niveau sexe genre comme si les femmes n'en avaient pas envie eux aussi.- - « Quel idiot je suis, vraiment ! Pourquoi ai-je fait apparaître un gnome alors que j'aurai pu faire apparaître un troll ou un basilic ? » Cria t-il à son tour d'un ton cassant. Oui il se voulait sarcastique, mais franchement ils étaient deux sorciers contre un gnome, cela allait être un jeu d'enfant. De plus, une grande fenêtre s'élevait au milieu de la salle parfaite pour lancer un gnome par-dessus bord. Il analysait encore les lieux lorsque Lyuba se mit à sa poursuite. Il l'a couvrir la partie de la gauche, logiquement, lui il alla vers la droite. De sa place, il put assister à ce spectacle au première loge. Le gnome avait fait trébucher l'Akheria et dansait sur son dos en chantonnait une belle chanson de son cru qui mettait en vedette Lyuba et Asen et leur nouvelle relation amoureuse. La honte pour elle sans aucun doute. De son côté, lui il était plié de rire, en silence et de dos à elle ce qui le sauverait surement lorsque cette aventure sera terminée. Le gnome chanta une description enflammé de leur bouche s'unissant dans la bave. Il vit alors un rayon de lune éclairer le coin de la pièce où se trouvait désormais la baguette de Lyuba. Asen, quant à lui se livrer un réel combat intérieur. Devait-il la tirer de ce pétrin ou voir la suite des évènements. C'est au moment où le gnome termina sa chanson sur un couplet où les deux jeunes gens se mariaient dans un marais en compagnie en sa compagnie comme garçon d'honneur et qu'il prit position pour lâcher un vent sur la tête de celle-ci qu'il se décida enfin à sauver la princesse. Il n'allait pas laisser la petite créature lâcher son odeur nauséabonde dans les cheveux dorés de celle-ci. Il n'était pas méchant à ce point et s'ils devaient se rapprocher, il ne voulait pas avoir à supporter cette odeur. Il le prit par les pieds et l'envoya valser par la fenêtre. Il porta sa main à son front à l'horizontale. - « J'ai dû faire un 400 mètres faciles » Il alla récupéré la baguette de la jeune femme et la lui tendit avant de lui donner sa main pour l'aider à ce relever. Il avait toujours ce air amusé imprimer dans son visage qu'il n'arrivait pas à faire disparaître, mais cela ne se voulait pas méchant. - « Je suis désolé pour tout ça » Dit-il en pointant dans le vide toute la pièce. - « Quand même, tu dois avouer que la chanson de ce gnome était sacrément divertissante, fausse bien sûr, je suis certain que notre "amour" n'est pas comparable avec le lien si étroit qu'entretient la toilette et notre.... » Il ne prononça jamais la fin de sa phrase, mais n'importe qui aurait pu compléter cette phrase, sans même avoir entendu la jolie mélodie. « En tout cas, je suis désolé. » Il se voulait sérieux, mais n'arrivant pas à quitter ce léger sourire de ses lèvres, ce pardon résonnerait peut-être pas aussi bien que Asen l'aurait souhaité.

Spoiler:
 

-------------------
little prince of akheria
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.   

Revenir en haut Aller en bas
 

LYUBA ▶ la nuit, des gens s'amusent, d'autres dorment.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» disparitions de jeunes gens Marne (51) et autres...
» Salut tout le monde les gens
» C'est prouvé, travailler trop nuit gravement à la santé
» nuit de noel tragique
» Couches de nuit tibabi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae Malum :: Durmstrang. :: Le troisième étage. :: l'astronome-
Les liens à ne pas manquer.
le Tumblr de WOF
notre INTRIGUE n°1