AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Bienvenue sur Tenebrae Malum réouverture du forum le 26.02.2013 (a) vous pouvez poster (a)
INFORMATIONS : le forum pour sa première intrigue à besoin de nés-moldus merci de bien vouloirs les privilégier (a)
JOYEUX UN MOIS a notre bébé (a) on vous aime (a)

Partagez | .
 

 I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anamarie Ioana Constantin
Anamarie Ioana Constantin

PARCHEMINS : 50
ICI DEPUIS : 02/03/2013
BAGUETTE : onze pouce, bois d'acacia, cendre de phoenix

MessageSujet: I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba   Mer 13 Mar - 6:58

I’m an army of one
La journée était calme et ensoleillée. Une parfaite journée de fin d’été. On pouvait encore profiter des heures de soleil même après l’école. Donc après les cours on avait tous couru à l’extérieur pour profiter des dernières heures de soleil possible. Moi la première. J’avais toujours préféré les grands airs à l’intérieur de l’école. Je détestais être à l’intérieur pour des raisons très simples. J’étais claustrophobe, je détestais les endroits fermer ou trop petits. Dès que je le pouvais je disparaissais à l’extérieur parce qu’au moins la les murs ne voulaient pas se refermer sur moi. Oui, j’étais sévèrement claustrophobe et puis. C’était de toute façon trop beau pour manquer une si belle journée. Je me dirigeais vers mon endroit préféré dans le parc. Un saule où j’allais toujours pour étudier, enfin presque toujours parce que quand j’avais besoin d’allez à la bibliothèque je m’y rendais, mais je détestais cet endroit. J’étudiai toujours plus facilement à l’extérieur quand je pouvais être calme et surtout tranquille. Et ne pas être sur le point de tomber dans les pommes parce que je me sens enfermer était un était une façon d’être calme. Et c’était exactement là que je me dirigeais quand j’avais reconnu une tête juste devant moi. Une tête blonde que je reconnaissais assez facilement. Oui, je sais de manière habituelle, les gens vous diraient, que c’était assez étrange que je reconnaisse les gens assez facilement, mais quand vous étiez moi c’était parfaitement normal. C’était Lyuba Baranov. Comment je savais qui elle était? On était du même âge, toutes les deux à Akheria , de sang pur et… il n’y avait plus de et parce que c’était la ou s’arrêtait les similarités. Enfin celle que je connaissais, peut-être que dans le fond on était tout simplement pareille, mais je ne la connaissais pas tellement. Non, ce n’est pas parce qu’on était toute les deux de la même maison qu’on était meilleure amie et on se disait tous nos secrets. On ne courrait pas dans les mêmes cercles de gens, on avait des amis en commun certes, mais comme je le disais je savais qui elle était et probablement qu’elle savait qui j’étais, on ne se connaissait pas. Mais depuis, quelque tentait de pouvoir lui parler, mais elle me fuyait et maintenant j’explique pourquoi. Je l’avais remarqué il y a quelque année avec un garçon qui selon mes connaissances n’aurait pas de l’être avec elle. L’explication simple c’était une Roméo et Juliette des temps modernes. Bon je savais qui elle était elle était une Baranov, mes parents en avaient parlé quelquefois, mais le pire était surement le garçon en question. Je savais qu’il y avait toute une histoire entre ces deux familles, le garçon provenait d’une famille criminelle de ce que j’avais compris, le père de Lyuba était en justice magique si je ne me trompais pas. Vous comprenez pourquoi je disais qu’elle n’aurait pas dû être avec. Personnellement, à l’époque j’avais foutu ça dans la case des trucs non importants. Si elle aimait le garçon et bien ce n’était pas à moi de lui dire quoi faire. C’était une chose que je respectais plus que tout, la vie privée des gens qui m’entourait. Je ne voulais pas qu’on se mêle de ma vie privée après tout alors pourquoi est-ce que je me mêlerais de la vie privée des gens. Mais la où les choses c’était compliquer c’était qu’en revenant des vacances j’avais entendu une drôle de rumeur. Apparemment, beaucoup de choses avaient changé chez elle cet été. Son père avait été tué, sa mère se retrouvait dans un hôpital magique et en quelque recherche j’avais découvert assez pour maintenant être curieuse. J’avais des doutes sur ce qui s’était passé. Si elle était capable de voir en secret une personne qu’elle ne devrait pas voir, est-ce qu’elle était capable de faire assassiner la personne qui techniquement l’empêchait de le voir? Et ça, c’était inquiétait. D’accord c’est vrai que dans ma famille ont était très loyale, on avait nos secrets, mais ont comptait beaucoup trop l’un pour l’autre pour faire se genre de choses. Mais, lui provenait d’une famille qui ne semblait pas avoir le même genre de moralité que moi et c’était la que j’étais inquiète, je ne voulais pas qu’elle finisse blesser et j’avais tellement peu confiance en la gente masculines ces derniers temps que je préférais allez au bout de cette affaire. Elle avait surement du remarquer mes regards parce que depuis elle semblait me fuir. Quand je tentais de l’approcher, elle trouvait le moyen de se sauver. Mais cette fois elle était dos à moi, elle ne me voyait donc pas. C’était ma chance d’en profiter. Je me mettais donc à marcher plus rapidement pour la rattraper. Une fois derrière elle je mettais doucement ma main sur son épaule. « Salut, hum je suis désolée je me demandais si c’était possible de te parler. » Aussi simple que cela, droit au but.




Revenir en haut Aller en bas

Lyuba A. Baranov
Lyuba A. Baranov

PARCHEMINS : 66
ICI DEPUIS : 28/02/2013
BAGUETTE : Bois d'Ebène contenant un crin de licorne et mesurant 26,9 cm

MessageSujet: Re: I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba   Ven 15 Mar - 8:06

Une étrangère plein de questions gênantes...
I AM AN ARMY OF ONE
L
es cours étaient finit enfin ceux de la journée et Lyuba avait eut envie de sortir un peu s’aérer l’esprit avant de s’enfermer pour ses devoirs. Elle était donc passée vite fait déposer ses affaires dans la salle commune des Akheria avant de filer vers le parc du château. Là, elle commença à errer marcher tranquillement pour rejoindre le lac glacé. Déterminée, elle ne faisait pas attention à son entourage et elle ne put donc pas voir une de ses camarades d’Akheria qui s’approchait. Ce n’était pas gênant en soi sauf qu’il s’agissait d’Anamarie, une fille qu’elle avait cherché à éviter depuis le début de l’année. La raison était plutôt compliquée, puisque cela partait d’une impression de la jeune Baranov. Elle se souvenait qu’un jour alors qu’elle se trouvait avec Anton et que leurs mains étaient liées pendant une discussion qui était surtout fait des murmures et de baisers, la brune les avait surpris. Elle n’y aurait pas spécialement prêté attention si le visage de sa camarade ne lui était pas connu. La rumeur ne s’était pas propagée et elle avait finit par oublier ce fait. Mais en début d’année, alors que l’été des Baranov devenait un sujet de discussion, elle avait vu le regard braqué sur elle. Et elle avait eut la nette impression que celle-ci voulait des explications. Et le souvenir était revenu peu à peu dans sa mémoire et elle avait tout simplement fuit. Elle avait demandé du temps à Anton et ce n’était pas pour se retrouver à en parler avec une sombre inconnue. Elle avançait donc tranquillement quand elle sentit une main sur son épaule. Elle se retourna légèrement anxieuse et un peu peureuse aussi pour voir Anamarie qui se tenait devant elle. Sa première réaction fut de chercher une échappatoire logique mais il n’y en avait pas. Elle devait donc se résigner à lui parler comme elle le lui avait demandé. Lyuba se demandait tout de même ce qu’avait bien put comprendre ou croire sa camarade au vu des événements qu’elle avait surpris ou appris. Elle inspira en grand coup tout en cherchant un endroit tranquille où elles pourraient s’installer. Finalement, elle en trouva près d’un arbre esseulé et elle reporta donc son attention sur sa camarade. « Si tu veux. On peut aller là-bas. On sera tranquille au moins… » Lyuba avait haussé les épaules avant de lui désigner l’endroit. Elle espérait juste qu’elle ne serait pas dérangée par une personne voulant lui présenter ses condoléances. Beaucoup le faisait en ce moment, et cela l’agaçait au plus haut point. Elle se dirigea donc vers l’endroit se souciant à peine de savoir si Anamarie la suivait ou pas. Une fois sur place, elle s’installa contre l’arbre en regardant les gens passer. La vie continuait pour les autres alors qu’elle, elle avait l’impression d’être sur pause depuis qu’elle avait fait sa demande à Anton.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Anamarie Ioana Constantin
Anamarie Ioana Constantin

PARCHEMINS : 50
ICI DEPUIS : 02/03/2013
BAGUETTE : onze pouce, bois d'acacia, cendre de phoenix

MessageSujet: Re: I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba   Sam 16 Mar - 22:39

I’m an army of one
J’étais de nature profondément curieuse. Peu importe quand on me titillait. C’était automatiquement ma réaction j’en arrivais au bout de mes réponses. Aujourd’hui, j’aurais des réponses à des questions qui ne serait pas faciles à répondre c’est vrai, mais en même temps j’étais trop curieuse pour ne pas arrêter de vouloir savoir. Je voyais quand elle s’était retournée qu’elle ne voulait pas y répondre. Elle voulait se sauver. Malheureusement pour ça il lui aurait fallu courir extrêmement vite parce que j’étais en forme et capable, probablement, de la rattraper en quelque instant. Mais bon, ça ne semblait pas être un problème puisqu’au bout de quelque instant j’avais remarqué un changement en elle. Comme si elle s’était résignée. Je regardais l’étudiante d’Akheria curieusement. Je ne pensais pas qu’elle allait abandonner la course aussi rapidement. Moi qui m’attendais à devoir la pourchasser un moment. Non je n’étais pas déçue, mais surprise. J’avais suivi son regard vers l’arbre et souriais au moment ou elle reportait son attention sur moi. J’avais gagné. Depuis des semaines que je tentais d’entrer en contact avec elle et cette fois, j’avais réussis. C’était tellement intéressant. « Si tu veux. On peut aller là-bas. On sera tranquille au moins… » Je souriais en hochant la tête et la suivait tranquillement et sans un son. Pas besoin de la pousser tout de suite. J’étais de nature patiente et donc attendre qu’on soit sous cet arbre loin des oreilles de tous les autres sorciers de Durmstrang. Je m’assoyais face à elle et ramenait mes genoux contre ma poitrine. Je l’observais un moment avec attention. Je ne sais pas pourquoi son cas à elle m’avait obsédée plus que les autres, mais elle avait piqué ma curiosité plus que n’importe qui dans cette école. Finalement, j’ouvrais la bouche avec maladresse. « Ça va paraître étrange et je vais tenter de sauter droit au but, et surement avoir l’air insensible en le faisant, mais je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tendance à obséder sur des simples et petits détails. » Ouais, c’était maladroit, mais bon c’était un simple effet. Je tentais au moins de me rattraper, mais je savais que ça allait être tout aussi maladroit quand j’allais finir ma question, mais au moins je lui donnais un avertissement de mon côté obsédé avant de prendre une petite pause. « Mais, heu… en fait je voulais savoir si tu avais quoique ce soit à voir avec l’attaque qu’a subis t’as famille cet été? Ça a l’air étrange je sais, mais… vu t’as relation avec Anton, le lien entre t’as famille et la sienne. Je ne sais pas j’ai peur que même accidentellement se soit justement cette relation qui ait amené la sienne à commettre cet acte. Je suppose que c’est parce que tu es dans la même maison que moi que dans le fond ça m’inquiète. » Non ça m’inquiétait parce que le monde était cruel, parce que le monde allait assurément nous laisser tomber un jour ou l’autre et si je pouvais éviter ce mal à une autre personne j’en serais contente. Je serrais mes genoux contre moi le plus serrés possible. Non je n’avais pas froid, mais je le faisais quand même comme un moyen de me protéger. Un geste qui était devenu pratiquement une manie depuis mes seize ans.




Revenir en haut Aller en bas

Lyuba A. Baranov
Lyuba A. Baranov

PARCHEMINS : 66
ICI DEPUIS : 28/02/2013
BAGUETTE : Bois d'Ebène contenant un crin de licorne et mesurant 26,9 cm

MessageSujet: Re: I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba   Jeu 21 Mar - 21:22

Une étrangère plein de questions gênantes...
I AM AN ARMY OF ONE
L
yuba s’était installé contre l’arbre sans rien dire. Elle regardait les gens passait devant elle, en se demandant bien ce que faisait le seul Vulcania qui l’avait atteinte en plein cœur. Anamarie l’a rejoignit et s’assit en face d’elle. Le silence s’installa entre les deux Akheria, Lyuba refusait de prendre la parole de peur de se tromper sur la véritable attention de sa camarade. Après tout, il ne s’agissait peut-être pas d’Anton mais d’un événement survenu à Drumstrang et dont les inquisiteurs comme elle devait être au courant. Bon, elle doutait qu’un événement à Drumstrang ait put lui échapper mais vu qu’elle vivait dans une bulle depuis la rentrée cela restait possible. Mais dès qu’Anamarie ouvrit la bouche le pire se confirma, elle voulait en savoir plus sur Anton, sur elle et sur l’été. Lyuba pris bien en compte l’avertissement en se demandant bien ce que la jeune fille pensait avoir compris. Bien sur, elle réfléchissait aussi au moyen de ne pas trop en dire, il était hors de question qu’elle laisse la justice remonter jusqu’à Anton. Parce que si elle s’était éloignée de lui, elle l’aimait encore et elle refusait de le voir derrière les barreaux. Elle envisageait donc ses options sur ce qu’elle pouvait dire et ce qu’elle ne devait absolument pas mentionner à sa camarade Akheria. Puis, Anamarie reprit la parole et elle ferma les yeux un court instant. La réponse était simple en plus, elle n’avait même pas à mentionner le rôle de son frère, Stanislav. Mais il fallait quand même bien préciser que sa relation avec Anton n’avait pas influencé les événements dans ce sens. Bien au contraire, elle était sur qu’il avait tout fait pour retarder l’inévitable mais qu’au final il n’avait pas put. Elle rouvrit les yeux et fixa Anamarie dans ses yeux pour lui répondre. « Je n’ais rien à voir dans cette attaque. Je n’ais pas donné l’adresse de ma famille aux Ilievs. Alors certes, je pense que c’est bien Anton qui a donné l’ordre de tuer mon père et c’est pour ça que je lui ais demandé du temps pour réfléchir. Mais je n’ais rien à voir là-dedans. Et ce n’est pas ma relation qui a conduit ce meurtre. Mon père était en danger depuis qu’il a fait enfermé le père d’Anton et encore plus lorsque celui est mort en prison. Anton a surement du céder à la pression de son entourage pour passer à l’acte. Enfin si c’est bien lui qui a fait ça. On n’a aucunes preuves au final donc bon. » Lyuba savait bien sur la vérité mais elle ne comptait absolument pas lui dire. Cela serait avouer qu’elle avait rencontré les tueurs, qu’elle savait l’implication d’Anton mais qu’elle avait mentit. Or, elle savait que trop bien que mentir à la justice c’était devenir complice et donc qu’elle encourrait une peine. Mais elle estimait que cela en valait la peine pour Anton.

made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba   

Revenir en haut Aller en bas
 

I AM AN ARMY OF ONE ✗ lyuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Norwegian Navy - Marine norvégienne
» Survey & Hydrographic/Oceanographic Vessels
» Images du U.S. Army Medical Corps
» Afghanistan - ISAF : les news
» Banania Gurl alias Lyuba [100%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tenebrae Malum :: EXTERIEUR :: le parc du château-
Les liens à ne pas manquer.
le Tumblr de WOF
notre INTRIGUE n°1